Déc 15

Dire, Lire écrire au cycle 3 : généralités.

DIRE/LIRE/ECRIRE

6 Fondements 

Articuler dire/lire/écrire :

Pour favoriser la construction de compétences solides dans ces trois domaines.

Finaliser l’écrit :

Un élève qui sait, pour quoi, et pour qui il écrit, aura une motivation complètement différente. Le projet doit être le moteur du chantier.

Il s’agit de mettre en place un projet d’apprentissage qui a du sens pour l’enfant. L’écrit est finalisé grâce au journal du collège, l’échange avec les autres classes du cycle jusqu’aux 6ème

Se référer à des écrits sociaux connus

Leur étude permet de constituer un patrimoine commun à toute la classe. Il est important, pour les élèves, de comprendre à quoi servent ces écrits (raconterinformerfaire faire, séduire, convaincre, …). L’exposition permettra de faire des liens (thématique, auteurs, types d’écrits…)

Etudier leurs caractéristiques textuelles

C’est en « décortiquant » le type de texte étudié qu’on va comprendre son fonctionnement et surtout la manière de l’écrire. Ecrire ne s’invente pas, lire favorise la production.

Réécrire à partir de critères précis

L’étude d’écrits de référence va déboucher sur l’élaboration de critères précis de réécriture (qui seront aussi nos critères d’évaluation)

Favoriser l’interdisciplinarité :

Les chantiers de lecture et d’écriture ne trouvent pas seulement leur place dans le domaine de la Littérature. L’éducation scientifique, l’Histoire, la Géographie, l’EPS sont des disciplines qui peuvent aussi servir de support pour produire des textes longs. Dans notre cas, nous y travaillons aussi en mathématiques pour créer des énigmes (qui seront éditées dans le journal du collège).

Laisser un commentaire