The Game Sheep

Nous avons participé à un jeu sur tablette tactile.

Cette activité ludique consistait  pour les vendeurs à  vendre leurs moutons et pour les acheteurs à les  leur acheter.

La durée de l’activité est de 8 tours.

Nous étions répartis en deux groupes : Les acheteurs et les vendeurs

Chaque vendeur avait une carte indiquant le budget minimal pour vendre. C’est-à-dire qu’il ne devait pas vendre le mouton en dessous du budget sinon il ne faisait aucun bénéfice.

Chaque acheteur avait une carte indiquant le budget maximal pour acheter. C’est-à-dire qu’il ne pouvait pas acheter le mouton au-dessus du budget qu’il possédait.

Les vendeurs pouvaient augmenter le nombre de moutons à vendre grâce à leur bénéfice réaliséé lors de leur précédente vente.

Les acheteurs pouvaient eux augmenter leur nombre d’usines pour stocker les moutons.

A la fin de la partie les comptes des bénéfices se faisaient par la tablette. Celui qui faisait le plus de bénéfice qu’il soit acheteur ou vendeur remportait la partie.

AVIS PERSONNEL :

Ce jeu était très intéressant car il permettait de comprendre des notions économiques de façon ludique. Il peut  permettre aux enfants et aux adultes de s’intéresser plus facilement à l’économie . SUPER JEU :)

usine-image

Moutons

 

SOURCE :

* http://img.20mn.fr/-SdRwNshSTuzKguyMKuZQA/2048×1536-fit_moutons-place-tondeuses-vignes-alsace-illustration.jpg (IMAGE 1)

* http://www.marketing-chine.com/wp-content/uploads/2009/08/usine-image.jpg (IMAGE 2)

Jeu avec les moutons Version Fifa 16

Suite au jeu interactif sur le marché des moutons, j’ai decidé de faire un jeu semblabe sur ma console de jeu video.

J’ai donc acheté Fifa 16 et pris le club de Marseille où j’ai également géré des chèvres.

Mon but était de partir avec un troupeau de basse court et d’en faire une grande exploitation fermière. J’ai donc commencé avec un petit budget et des chèvres de très mauvaise qualité. Seules deux chèvres  étaient productives. Il fallait donc que j’achète de nouvelles chèvres jeunes à petit coût dans le but d’engendrer du bénefice. Au fur et à mesure, mes chèvres de départ sont parties  dans une bergerie de deuxieme divison. J’ai entraîné mes nouvelles chèvres et lorsqu’elles furent arriver au maximum de leurs capacités, je les ai revendues à un bon prix. Ce profit m’a permis par la suite d’acheter des chèvres de qualité superieure afin d’augmenter le niveau de ma ferme.

Ce jeu video m’a appris à gérer une ferme et à revendre des chèvres de très mauvaise qualité à d’autres fermes étrangères comme celle de Newcastle où  j’ai eu l’occasion de vendre ma pire chèvre à un prix fort.

velodromemarseille chevre

la ferme                                                                                                                                                                                     ma meilleure chèvre

Cap Sciences : Une exposition interactive sur l’économie

                              swag

                              ♦ Une approche intéressante :
L’exposition Cap Sciences nous a beaucoup plue. Nous l’avons trouvée très pédagogique et instructive. Les jeux proposés permettent à l’exposition de se démarquer de toutes les autres. Les activités ludiques et la portée interactive permettent d’accorder plus d’intérêt à cette expo. Pour des lycéens, cette originalité nous donne particulièrement l’envie de participer, et d’aborder les diverses notions de l’économie présentées tout en s’amusant. L’économie, d’habitude évoquée avec un vocabulaire technique qui n’est pas facilement accessible à notre âge, est ici plus simple, plus intéressante. Elle nous permet de comprendre le système actuel, la bourse, le marché… Elle nous sensibilise à l’importance du développement durable, du bien-être humain, mais surtout à notre  propre rôle dans l’économie mondiale.

Dorian et PE

Le déroulement de la journée et l’organisation:

Lorsque nous sommes arrivés à CapSciences, nous avons dû séparer la classe en deux groupes bien distincts. L’exposition comportait quatre zones, et chacune était en lien avec l’économie.

La première était une représentation documentée de l’évolution du PIB dans le monde

Le second était « marrant » car il consistait à faire un jeu avec les autres, certains devenaient acheteurs tandis que d’autres se transformaient en vendeurs, le but de cette activité ludique était de se mettre dans la peau d’un investisseur afin d’arriver à un bénéfice maximum à la fin du jeu.

Les deux autres zones portaient sur les externalités, les elasticités et la dernière sur  le marché notamment la bourse.

 

Afficher l'image d'origine