↑ Retour à Culture

Sculpture

Alexandre Mikhaïlovitch Rodtchenko Александр Михайлович Родченко

 est un artiste russe русский артист à la fois peintre, sculpteur, photographe фотограф et designer. Il est né le 23 novembre 1891 à Saint-Pétersbourg Санкт Петербург et mort le 3 décembre 1956 à Moscou Москва.

18 aleksandr-rodchenko-pioneer-girl-1930 Arte-y-Parte.-Pro-Eto.-Poesia-y-fotomontaje-270x270 rodchenko5 rodchenko-alexander-and-stepanova-1922 Rodchenko-P-23_R3 Rodchenko-Shuchov_tower T46757B006670

Alexandre est l’un des fondateurs du constructivisme russe et a beaucoup influencé le design russe et la photographie par ses travaux.

Il va commencer par étudier à l’École des Beaux-Arts, entre 1910 et 1914, où il va alors rencontrer sa future femme, Varvara Stepanova. Ses études terminées, il s’installe à Moscou où il s’inscrit dans l’école d’Arts appliqués Stoganoff, où il ne reste pas longtemps. Il travaille seul.

 

En 1915, il réalise ses premières compositions géométriques en noir et blanc, dessinées au compas et à la règle.

Grâce à l’architecte Viktor Vesnine, il rencontre Tatline et expose ses œuvres dans l’exposition collective «Magasin» en 1916.

L’occasion pour lui d’appliquer ses recherches à des objets du quotidien sera de dessiner pour le Café pittoresque de projets de lampes en 1917. Il commença alors à créer des constructions spatiales puis des projets d’architecture (kiosque à journaux,  édifices, etc.).

A partir de 1922, il commence a réaliser des affiches de films, affiches politiques, affiches publicitaires influencées par le constructivisme. Pour lui, il y a une «absolue nécessité à lier toute création à la production et à l’organisation même de la vie».

Il va alors, en 1923, commencer à collaborer avec un certain nombre de maisons d’édition pour des travaux de mise en page, il réalise aussi les couvertures de la revue futuriste et constructiviste LEF jusqu’en 1925, puis un peu après celles de Novy LEF dirigées par Vladimir Maïakovski.

Sa collaboration avec le poète débute alors cette année-ci. Poète pour lequel il illustrera son recueil « Pro Eto », faisant partie de ses œuvres les plus connues.

Entre temps, en 1924, il se consacre à la photographie. Dans ce domaine, il va poursuivre ses expériences picturales, notamment en « découvrant de nouveaux points de vue et de nouveaux angles de cadrage » (communication parue dans la revue Novy LEF en 1927). Il fait également de nombreux portraits.

Il monte le pavillon soviétique à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de Paris, en 1925, et présente son projet de « club ouvrier ». Il travaille ensuite pour le cinéma et le théâtre en dessinant des meubles, des décors et des costumes.

En 1933, Rodtchenko est chargé d’aller photographier la construction du canal de la mer Blanche à la Baltique pour le magazine SSSR na Stroïké (l’URSS en construction) et l’album Belomorstroï. De 1934 à 1939, Rodtchenko et Stepanova réalisent des albums photographiques tels que « Quinze ans de cinéma soviétique »,  »Aviation soviétique », les  »Dix Ans de l’Ouzbékistan ».

Durant la Seconde Guerre Mondiale, il quitte alors Moscou avec sa femme quelques années pour aller dans la région de Perm, avec d’autres artistes. Il travaille à des affiches sur la Grande Guerre patriotique.

Après la guerre, Rodtchenko ne s’arrête pas de publier des albums à la gloire de l’Union soviétique en compagnie de sa femme puis de sa fille. Il expérimente la photographie en couleurs. Puis meurt à Moscou le 3 décembre 1956, où il est enterré au nouveau cimetière Donskoï.

Sa collection privée est exposée au musée Pouchkine de Moscou.

Anna D.

Laisser un commentaire