Avr 02

L’orthodoxie en France

Aujourd’hui, plus de 70% de la population russe se dit être orthodoxe(православные), 15% musulmane et pour le peu restant on retrouve des juifs, des protestants, des catholiques, des bouddhistes et pleins d’autres encore. Les russes sont donc majoritairement orthodoxes.

Malgré le fait qu’il n’y est pas de recensement et qu’ils ne soit pas obligés de se déclarer au consulat on estime le nombre de russes en France de plus 500 000  orthodoxes.

La France (Франция) est un pays majoritairement catholique, même si l’on constate une forte baisse de la croyance ces dernières années. La Russie est elle un des rares pays où la croyance reste quelque chose de très important, on pourrait même dire qu’elle fait partie du gouvernement.

Mais quelle est la différence entre les orthodoxes et les catholiques (католики) ?

Tout d’abord il faut savoir que le catholiques et les orthodoxes sont regroupé dans le christianisme, ils croient donc en un seul et même dieu et en la bible. Cependant des différences sont nées du schisme de 1054. On distingue ainsi des décalages au niveau des fêtes. En effet si l’on se base sur Nouvel-an, Noël ou Pâque les dates sont différentes mais cela ne s’arrête pas là, les traditions et les façons de les fêter sont relativement différentes.  Alors que la Russie continue de les célébrer de façon très chrétienne en suivant la religion, en France ces fêtes sont devenues assez commerciales.

Nouvel an –> 31déc/1janv                           Новый год –> 13 января
Pâque–> 1 avril                                                   Пасха –> 28 апреля
Еn France, pour célébrer pâque, des œufs en chocolat sont caché afin que les enfants les retrouvent.
В России детй как взрослые красят яцы и готоваят торт с название « пасха »
                                              
La France compte aujourd’hui à peu près 200 paroisses orthodoxes
Cela peut paraître beaucoup mais pourtant c’est assez difficile d’aller à l’église pour assister à toutes les messes. Une des villes qui accueil le plus de russes de nos jours est Biarritz. La ville a effectivement une église orthodoxe mais qui s’est fortement dégradé depuis sa dernière restauration. L’église est menacé de disparaître par faute de manquer de budget pour une nouvelle restauration.
On reconnait facilement une église orthodoxe d’une église catholique par leur architecture : les églises orthodoxes ont une toiture exceptionnelle (купол)
Annouchka Vandeville, 2nde12

Laisser un commentaire