«

Juin 08

La Laure de la Trinité – Троице-Сергиева лавра

La Laure de la Trinité-Saint-Serge (en russe : Троице-Сергиева Лавра) est un centre spirituel de l’Église orthodoxe russe célèbre dans le monde entier ainsi qu’un site touristique et de pèlerinage apprécié. Il est situé à environ 75 km au nord-est de Moscou (Москва). C’est un des plus importants monastères orthodoxes russes, se trouvant dans la ville de Serguiev Possad (Сергиев Посад) ( anciennement Zagorsk de 1930 à 1991 ). Ce complexe religieux et militaire représente la quintessence de la maturation de l’architecture russe. Son ensemble architectural est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993. Il a exercé une influence considérable sur l’architecture de la Russie et de certaines régions de l’Europe de l’Est.

Il est l’un des plus anciens monastères de la foi orthodoxe. C’est un lieu de pèlerinage trèsimportant, et particulièrement celui-ci car il abrite la tombe de Serge de Radonège (Серж де Радонеж).
Il s’agit d’un bien comprenant une série de constructions en dehors de l’enceinte centrale monastique où s’érige la cathédrale de l’Assomption (Успенский собор) qui est la principale église du monastère, constituée de cinq dômes, un doré et les quatre autres d’un bleu intense constellé d’étoiles dorées. C’est Ivan le Terrible (Иван Грозный) qui ordonna sa construction en 1559. Du côté nord-ouest, dans le tréfonds, se situe la tombe du tsar Boris Godounov (Царь Борис Годунов). Puis pour finir, le long du mur sud de la forteresse l’église-réfectoire de Saint-Serge (Trapeznaïa Церковь Санкт-Сергей) bâtie au XVIIe siècle, à côté de laquelle résidait le patriarche de l’église orthodoxe dans les quartiers du métropolite qui la juxtaposent. Le clocher qui domine majoritairement tout le complexe, possède cinq étages. Il a été édifié par Dmitri Oukhtomsky (Дмитрий Oukhtomsky) et Ivan Mitchourine au milieu du XVIIIe siècle. Il a conservé 25 cloches sur les 42 qu’il abritait à l’origine. Au cours des siècles, un complexe unique de plus de 50 édifices et constructions fut créé à différentes dates. Tout cet ensemble fut édifié suivant le concept architectural de l’église principale, la cathédrale de la Trinité (1422), où l’on peut voir les reliques de Saint-Serge.

Ce monastére fut fondé par le saint patron de la Russie, Serge de Radonège (Сергий Радонежский) , au milieu du XIVe siècle.

En 1380, il va bénir le prince Dmitri Donskoï (Дмитрий Донской), la veille de la bataille de Koulikovo (Куликово) . Elle fut la première victoire majeure sur les Tsars après 150 ans de domination. Les plus grands peintres iconographes de la Russie médiévale comme Andreï Roublev (АНДРЕЙ Рублев) et Daniil Tcherny (Даниил Tcherny) furent invités à décorer la cathédrale. Le monastère était une redoutable forteresse qui résista à de nombreuses attaques (notamment durant seize mois par les armées polonaises et lituaniennes au début du XVIe siècle). Il a également était très important culturellement en échangeant avec l’école des copies et de miniatures fondées au XVe siècle. Mais le monastère va connaître la destruction en 1930, de deux de ses plus grands trésors qui étaient l’icône de la Trinité d’Andreï Roublev et les cloches du beffroi de la Trinité.
Le monastère La Laure de la Trinité-Saint-Serge représente la fusion de l’architecture traditionnelle russe avec les architectures d’Europe occidentale.Elle donne naissance à une tradition caractéristique d’Europe de l’Est qui a eu une très forte influence sur le développement de l’architecture dans une grande partie de cette région. Aujourd’hui ce monastère est devenu un musée d’art, d’histoire et d’architecture qui a gardé une vaste collection de peintures et d’objets liturgiques d’or et d’argent.

Laurine Louis-Jean, 2nd4

Laisser un commentaire