Fév 10 2013

FRONTERA : « A quoi ressemble une frontière ? »

En direct du Festival Biarritz Amérique latine 2012, consacré à la création latino-américaine.Du cinéma, essentiellement, mais pas seulement ! Installée dans un couloir du Casino municipal de Biarritz, une exposition photo, FRONTERA, réalisée par Annabel Guerrero, s’affiche sur de grands panneaux.

Comment interpréter ce titre ? A qui la photographe veut-elle donner la parole ?

Avis et commentaires du public…

Reportage réalisé par Alicia, Benjamin, David, Elina, Valentin, 4F


Dama Montaña, La Grita, Venezuela, 2010.Annabel Guerrero (avec son aimable autorisation)

 

Fév 05 2013

L’Amérique latine au Pays Basque, tout un Festival !

Jean-Marie Dupont, président du Festival Biarritz Amérique latine dont la 21e édition se déroulait en septembre 2012, rappelle les liens étroits unissant ces territoires, et nous livre le mode d’emploi de ce festival de cultures et de cinéma.

Interview réalisée par Hugo, Maylis, Ophélie, Thibaut, 4F

 

Jan 03 2013

Rencontre avec Christian Grenier, auteur de littérature jeunesse

grenier

Au mois de Mai dernier, la classe de 4ème C s’est rendue à la Médiathèque « Les Temps Modernes » de Tarnos pour une rencontre avec Christian Grenier, auteur de littérature de jeunesse.

Nous avons initié notre découverte du travail de Christian Grenier par la lecture en classe de français d’un de ses romans de science-fiction les plus connus: Virus LIV III ou la mort des livres.

071_virus_liv3_2002

Nous avons ensuite emprunté quelques autres de ses romans à la Médiathèque, pour les lire et en discuter.

Nous avons échangé avec les animateurs de la Médiathèque autour de nos lectures, puis, nous avons préparé l’interview de l’auteur.

 

9782092522776-201x300

« J’ai trouvé que ce livre  était très intéressant, il nous apprend qu’il ne faut pas se fier aux apparences. C’est un roman émouvant et il y avait beaucoup d’action. Ce livre raconte beaucoup de choses en peu de pages cela m’a plu. J’aime beaucoup les romans mais celui-ci m’a touchée, surtout en voyant que le personnage de Michel avait eu le cœur brisé à cause d’Ernestine. » Caitlin, à propos de  Août 44 Paris sur scène.

« Je n’aime pas beaucoup ce livre car les actions se passent presque toujours dans les mêmes lieux. L’histoire est triste. Je préfère des histoires avec plus d’aventures et d’actions. » Manon, à propos de Août 44, Paris sur scène.

 

mort-sur-le-net

« J’ai trouvé ce livre intéressant, qui m’a directement plu : les événements y sont étranges et plus que tout renversants. Je ne me doutais aucunement de l’identité du criminel, et surtout pas que ça pourrait être une fille ! Une œuvre qui laisse le lecteur dérouté, mais aussi assoiffé de connaître la suite. Jusqu’au bout, l’enquête ne semble pas être terminée, ni le rôle de Logicielle surtout ! Je pense seulement que l’histoire d’amour est trop écartée, et la relation entre Logicielle et Max me paraît étrange. » Elodie, à propos de Mort sur le Net.

 « Ce roman est un mélange de policier et aussi de science-fiction, ce qui donne une histoire plus intéressante et permet aux lecteurs de plus accrocher à l’histoire. C’est ce mélange qui m’a beaucoup plu. » Benoît, Mort sur le Net

 

fille 3B

« J’ai aimé ce livre car moi aussi je suis passionnée de musique. Il était très facile à lire, le vocabulaire n’était pas compliqué à comprendre. J’aime quand le récit est écrit comme un journal intime comme dans ce livre. » Camille, à propos de La Fille de 3°B

« J’ai aimé ce livre car moi-même j’ai fait de la musique, je suis aussi passionnée par la musique. J’adore aussi le fait que Pierre soit amoureux secrètement de Jeanne et que celle-ci soit passionnée par la musique autant que lui, ça leur fait un point commun. », Jeanne à propos de La Fille de 3°B. 

 

141_Mercredi_Mensonge_2004

 

« Au début du roman l’ambiance est très heureuse et plutôt détendue .Puis, vient le déménagement qui est un bouleversement dans le récit .Vers la fin du roman l’ambiance qui règne est dévastée par la tristesse. Puis la vie reprend son cours sans Constant mais toujours avec ce fardeau… » Jukka, à propos de Mercredi mensonge.

 

 

Ce travail mené tout au long de l’année a abouti à une rencontre avec Christian Grenier à la Médiathèque au cours de laquelle nous avons échangé autour de son parcours d’écrivain et de ses sujets d’inspiration.

On écoute ce passionné d’écriture  répondre à nos questions…

 

Nov 26 2012

La grande Odyssée d’Isma

Image de prévisualisation YouTube

Le marquisien Ismaël Huukena,  va entreprendre une traversée périlleuse et jamais effectuée avant lui. Son projet : partir de la plage de la Digue de Tarnos, en pirogue traditionnelle polynésienne pour rejoindre les îles Marquises. Nous avons interviewé Ismaël avant son départ.

Un départ de Tarnos. Si Ismaël a choisi de partir de la plage de la Digue, c’est parce que celle-ci lui rappelait la plage de son enfance, qu’il y retrouvait la puissance de la mer, toujours vénérée par le peuple polynésien. Son itinéraire passera par les Açores, où il rendra visite à des amis, les îles Canaries, où il se réapprovisionnera, les Antilles, le canal du Panama, les îles Galapagos, et enfin la Polynésie.

Une embarcation faite maison. Isma a construit lui-même sa pirogue, avec l’aide de quelques amis qui ne sont pas des experts. Il tenait à faire marcher la solidarité chère à son peuple. La pirogue à balancier est en contre-plaqué, en effet, il aurait été difficile de trouver un tronc d’arbre à creuser, comme aux îles Marquises ! Il a sculpté à la proue de son navire un tiki, car en Polynésie, et surtout aux marquises, il est considéré comme un dieu, et selon ses ancêtres il guidera son bateau, baptisé « Te Hono », ce qui signifie « Paix et pardon », deux valeurs très importantes pour les marquisiens dans la vie.

Lire la suite