Retour à Raconte moi mon Histoire: la Grande Guerre 1914-1918

Lettre à un poilu (5)

Mon papa adoré,

Aujourd’hui, j’ai été à l’école. La maîtresse m’a donné une note et j’ai eu 15 sur 20. Je travaille dur pour devenir une personne humble et courageuse, comme toi. Je voudrais devenir comme toi, défendre ma patrie et me battre pour mes convictions. A la maison tout se passe assez bien, mais tu manques à maman et à moi aussi.
Le soir, maman me couche dans mon lit et me raconte une petite histoire pour m’endormir mais quand elle part je fais une prière pour toi et pour tous les soldats français. Revenez en vie de la bataille pour la paix. Dès que maman se couche, elle pleure pour toi. Elle ne pleure pas devant moi pour ne pas aggraver les choses. Je voudrais que tu rentres vite ! Le matin, c’était toi et maman qui m’emmeniez à l’école, mais maintenant je dois y aller tout seul et passer devant un poste de garde. On me fouille et je t’avoue que je n’aime pas ça. Tu nous manques ! Ils sont partout ! On n’a plus de vie. J’ai peur que tu ne reviennes pas en vie. Je serai triste et maman sera encore plus triste, j’ai peur ! Certaines fois, on entend des bruits de canon. Des bruits assourdissants retentissent et j’ai peur ! Un des obus est tombé sur une maison voisine. La maison était habitée. Le grand-père et les deux enfants sont morts. C’est tragique !! Et injuste ! Ils étaient innocents !!!
Ça doit être horrible pour vous ? Je suis fier d’avoir un papa comme toi qui se donne corps et âme pour son pays, pour sa patrie et pour la paix de tous les citoyens français. J’aimerai avoir des nouvelles de toi. Je n’imagine pas l’enfer que tu vis dans les tranchées. Voir tes camardes, tes AMIS tomber devant toi sur le champ de bataille sans pouvoir les aider, les secourir. Tu dois laisser leurs corps sans sépulture. Les ramener serait peut être pour toi synonyme de mort. Alors n’y va pas ! C’est peut-être égoïste mais moi, j’ai besoin de mon PAPA. Je n’aurais pas le courage de faire ce que tu fais. Sans toi, je n’aurais plus la force, ni l’envie de continuer mes études. Pourras-tu me dire comment vous vivez dans les tranchées ? Ce que vous mangez ? Ce que vous faites après l’affrontement ? Si vous pouvez vous reposer ou pas ? J’espère que la nourriture ne manque pas ? Tu resteras mon PAPA à jamais même si tu dois perdre la vie pour ta patrie !!! Reviens nous vite, sans toi je ne pourrai pas grandir et tu ne pourras pas m’apprendre a devenir un homme comme tu l’es. Je n’aurai plus de raisons de vivre sans l’amour d’un père à mes côtés !!!

Mille baisers à mon père adoré !!
Robert
S.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*