Juil 03

Projet Plume fiction

Les élèves de 1ère Bac Pro TCB ont rencontré l’auteur Gilles Abier.

Les ateliers animés par l’auteur ont conduit les élèves progressivement vers l’écriture…

Voici leurs écrits autour du roman « Trouver les mots », Le muscadier, 2017

Texte 1.

Je suis dans la maison, dans ma chambre. Que vais-je dire à la police ? A ma mère ? Je suis allongé sur mon coussin. Dois-je dévoiler la vérité ?

J’entends la voix de ma mère. Elle me dit de venir au salon. Marche après marche, tout doucement, je descends la boule au ventre et toujours pas décidé. En bas, deux policiers m’attendent debout d’un pied ferme. Mes parents sont assis côte à côte sur le canapé, ils semblent effrayés. Le policier m’invite à m’asseoir, un peu comme s’il était chez lui…

Je suis prêt à répondre. Que va-t-il me demander ? Est-ce que je vais pouvoir répondre ? Le policier est assis en face de moi sur une chaise. Il me fixe. Je n’ose pas le regarder en face.

Le policier me pose sa première question.

  • Julien, avait-il des amis au lycée ?
  • Il en avait quelques-uns, oui.
  •  Est-ce qu’il sortait souvent avec ses amis ?
  • Ce n’était pas forcément le genre d’amis qui sortaient beaucoup en soirée. Je ne les ai jamais vus.
  • Avait-il un comportement particulier ces temps-ci ? Est ce qu’il avait l’air perturbé ?
  • Il était plutôt bizarre oui, très renfermé, plus que d’habitude.
  • Avait-il une copine ou une fille dont il était proche ?
  • Pas que je sache non, ce n’était pas le genre de garçon à parler aux filles.
  • Avez-vous des informations à nous faire parvenir, des choses qu’il vous aurait dites …
  • Pas longtemps avant de mourir, Julien m’a fait part d’une expérience avec une fille qui a plutôt mal tourné…
  • Vous pouvez être plus précis ?
  • Elle s’appelle Pénélope. Elle a 19 ans. Elle habite Marseille. Il l’a rencontrée sur Facebook.
  • Qu’est-ce qui selon vous a mal tourné dans cette rencontre banale entre deux adolescents ?
  • Julien a branché sa caméra et s’est branlé. Pénélope l’a filmé à son insu puis l’a menacé de diffuser la vidéo s’il ne lui donnait pas 200.
  • Pourquoi n’en a-t-il pas parlé à ses parents ?
  • Il avait honte de parler de masturbation à ses parents.
  • Avait-il parlé de suicide dans tout ça ?
  • NON !

Gabriel éclate en sanglots.

Texte 2.

Il nous aura fallu un an pour retrouver la piste de Pénélope. Enfin Pénélope, je ne sais pas.

J’ai fait la connaissance d’une personne qui est devenue un bon ami : Gaëtan.

Je l’ai connu sur un Forum. Il expliquait qu’il s’était fait avoir de la même façon que moi par une certaine Pénélope. Lui, il avait payé. Il n’avait pas vu sa vidéo compromettante sur le net contrairement à moi.

Il avait envie lui aussi de se venger de cette Pénélope. Elle lui avait fait vivre cette atrocité.

Nous avions donc pensé à un plan pour piéger cette garce.

Pour cela, il fallait que la sœur de Gaëtan se joigne à nous pour mettre le plan à exécution.

On avait dans l’idée de créer un compte sous le nom de la sœur de Gaëtan : Jade. Il fallait ensuite prendre quelques photos d’elle puis ajouter la Pénélope en question.

Après quelques heures d’attente, Pénélope les ajouta enfin et lança la conversation par un simple « cc ».

Texte 3.

Je suis dans le jardin.Qu’est-ce-que je vais dire aux policiers ? Qu’est-ce-que je vais dire à ma mère et à mon oncle qui va arriver ? Je rentre dans la maison. C’est à mon tour de parler. Ma mère attend que je parle. Elle fait des vas-et-viens dans le couloir en me jetant des regards froids.

– Étiez-vous au téléphone avec julien la veille de son suicide ?

– oui

– De quoi avez-vous parlé ?

– Julien m’a appelé pour me dire qu’il avait des ennuis.

– Quel genre d’ennuis ?

J’hésite à répondre. Le policier voit ma gêne.

– D’accord, voulez-vous qu’on en parle que tous les deux ?

J’accepte d’un signe de la tête. Les collègues du policier sortent de la pièce.

– Toi aussi maman.

La mère de Gabriel sort de la pièce en jetant un regard énervé à son fils.

– Donc maintenant qu’on est tous les deux, dis-moi quel problème avait Julien ?

– Des problèmes sur les réseaux sociaux.

– D’accord, ensuite.

– Julien a rencontré une fille sur un réseau social. J’ai juste son nom. Elle s’appelle : Pénélope. Après, euh ils ont commencé à faire des FaceTime par webcam et ça s’est mal passé.

– D’accord, c’était quel réseau social ?

– Je ne sais pas. Il ne me l’a pas dit.

– Ok, donc. Qu’est-ce qui s’est passé ?

– Bah… Euh… Pendant qu’ils parlaient via leur webcam, la fille a commencé à chauffer Julien. Elle lui a demandé de se masturber. Et Julien l’a fait. La fille l’a filmé pendant qu’il se masturbait. Après elle lui a envoyé un message en lui demandant 200€ sinon elle publierait la vidéo sur Internet.

– Donc après ce message de Pénélope qui lui demandait de l’argent, il vous a appelé.

– Oui voilà.

– Et…

Texte 4.

Je lis le message que Pénélope vient de m’envoyer. Je suis totalement en panique !!! J’ai les mains moites, des gouttes de sueur coulent sur mon front. J’envoie un message à Gabriel.

J’ai des problèmes !!! Je peux venir tout de suite ?
Oui bien sur quand tu veux.

Je prends mes clés de moto, mon sac. Puis je saute par la fenêtre. Je démarre, passe la première puis je fonce !!! Les voitures défilent à toute vitesse, je grille un feu rouge, une personne freine d’un coup !!! Elle me percute de plein fouet. Je tombe au milieu de la route. Une voiture m’évite de peu. Je suis inconscient pendant quelques secondes puis je me redresse et là deux personnes essayent de m’aider. Je me relève brusquement. Je relève ma moto puis je démarre. J’ai le visage plein de sang. Je continue à rouler jusqu’à chez Gabriel. Je cache la moto derrière la haie puis je toque à la fenêtre de la chambre de Gab. Il m’ouvre, je grimpe et là :

  • Oh Gab je suis dans la merde. Une meuf a une vidéo de moi en train de me masturber.
  • Ah putain ouais c’est chaud là ! Elle s’appelle comment ?
  • Pénélope c’est une fille que j’ai rencontré sur Internet. Elle me demande 200€ pour ne pas publier la vidéo.
  • Tu l’as dit à tes parents ?
  • Non !!!! J’ai trop peur de leur réaction. C’est la honte pour moi !!
  • Que vas-tu faire ?
  • Je ne sais pas. Je comptais sur ton aide. T’as pas une idée…

Texte 5.

19h30. Pénélope rentre du travail. Sa journée à la banque a été très pénible. Personne à la maison. Mais où sont-ils ? Personne ne répond au téléphone. Personne dans le voisinage ne les a vus quitter la maison. Elle les rappelle. Personne ne décroche. Le téléphone sonne. Elle le cherche dans toute la cuisine. Elle ouvre un tiroir et trouve les téléphones de ses parents. Elle relève la tête et remarque que la porte arrière de la maison est ouverte. Au même moment elle reçoit un appel anonyme. Elle décroche et une voix lui dit :

  • Nous avons tes parents, si tu veux les retrouver tu devras faire exactement ce qu’on te dit.
  • D’accord, que voulez-vous ?!
  • Demain matin, à 8h pétante, tu enverras à cette adresse mail les vidéosurveillances de la banque (les séquences de 18h jusqu’à la fermeture 22h).
  • Euh d’accord, laissez-moi parler à mes parents.
  • Seulement 15 min.

Trente minutes plus tard, ayant fini la discussion avec ses parents, elle cherche un moyen pour les sauver. Le lendemain matin, elle récupère sur clé USB les vidéosurveillances et les envoient à l’adresse mail. 20h01 le téléphone sonne, au bout du fil les kidnappeurs :

  • Maintenant nous voulons une rançon de 1000€
  • Où vais-je trouver tout cet argent ???
  • Débrouille-toi, si tu veux retrouver tes parents il nous faut cet argent dans un délai de trois semaines.

Pénélope reste bouche bée et raccroche.

Texte 6.

– PENELOPE, descends tout de suite faut qu’on parle. La police est passée. Elle nous a posé des questions.

– J’ARRIVE tout de suite.

– C’est très grave. Quelle est la raison de ce suicide ? Pénélope parle ! C’est important ! Es-tu impliquée dans ce suicide ?

– Oui un peu j’ai fait ça car un de mes ex-copains à kidnapper Paul. Mon petit frère n’a que 10 ans. Votre enfant ! J’en étais responsable et je voulais m’occuper de cette affaire au plus vite. Il a demandé une rançon que je ne pouvais pas payer.

– Pourquoi ne pas nous avoir prévenu ?

– Je ne voulais pas vous déranger pendant vos vacances et je n’avais pas le temps, il fallait une solution au plus vite.

– C’est grave, ce que tu fais, tu as amassé combien d’argent ?

– Oui maman malheureusement le dernier n’était pas d’accord, il a préféré se suicider.

-T’as RAMASSÉ COMBIEN ???

– J’ai ramassé 3450€

– Ok on va t’aider. Il s’agit de la vie de notre fils. On ne va pas prévenir la police, on va payer. Je veux revoir mon fils.

– Merci

– On reparlera de tout ça dès que l’on aura retrouvé ton frère.

– Oui maman

– Appelle-le, donne lui rendez-vous au parc pour lui donner la rançon et nous on récupère ton frère Paul.

Le téléphone sonne. Jordan (ex de Pénélope) répond et dit :

– Allo ! t’as trouvé l’argent.

– Oui t’as mon petit frère.

– Oui.

– Rendez-vous au parc dans 10 minutes.

– Ok.

Trente minutes plus tard, Paul est chez lui. La mère de Pénélope a repris ses esprits. La phrase prononcée par sa fille résonne encore dans sa tête : « le dernier n’était pas d’accord, il a préféré se suicider ». Qui est ce jeune ? Une famille brisée !! Elle vient juste d’en prendre conscience. La peur de perdre son enfant lui a fait perdre la tête. Il faut maintenant qu’elle parle à sa fille. Et qu’elle prévienne la police…

Texte 7.

Quand je vois arriver Gaby devant chez moi, je fonce me cacher dans ma chambre. J’entends qu’il monte très vite dans la chambre de Julien sans dire bonjour à mes parents, ni à moi. Très curieuse, j’écoute à la porte de la chambre de Julien. J’entends Gaby dire qu’il l’a trouvé… Mais qu’est-ce qu’il aurait pu trouver ? J’écoute le reste de la conversation pour en savoir plus. Ils parlent d’une fille qui habite Nice ou Marseille. Julien a une copine ? Ne tenant plus, j’entre dans la chambre précipitamment et demande à mon frère :

– Tu as une copine ? Comment elle s’appelle ? Ça fait combien de temps ? Elle a quel âge ? Elle est belle au moins ? Tu vas la faire venir à la maison ?

Julien très énervé par mon interruption spontanée commence à me crier dessus. Il se jette sur moi pour me faire sortir de la chambre.

– Mais qu’est-ce que tu fais là ? T’as écouté derrière la porte ? Va-t-en ! Dépêche-toi !!

Dans cette colère il me jette dehors et claque sa porte. Ce qu’il ne savait pas, c’est que dans une heure ils auraient besoin de moi.

Julien se pose sur sa chaise et commence à se calmer. En vérité, il n’était pas énervé par sa sœur. Il était surtout stressé de ce qui pourrait lui arriver avec cette vidéo. Il serait détruit !!!

Une fois que Julien s’est calmé. Son cousin en profite pour lui dire qu’il a trouvé des choses intéressantes sur cette Pénélope. Elle est babysitter. Elle cherche des enfants à garder pour gagner de l’argent. Gaby a une idée. Il lui propose un plan pour coincer cette pauvre fille.

– J’ai un plan. Ça va être risqué. Il va y avoir un petit problème…

– Euh , oui , dis-moi.

– Nous allons avoir besoin de ta sœur, elle va nous servir d’appât. On pourrait faire croire que ta sœur a besoin d’être gardée pour une nuit et c’est là qu’on va la coincer.

– Euh oui pourquoi pas. Je suis prêt à tout pour savoir pourquoi elle a fait ça. Je veux qu’elle efface cette vidéo !!!

Au bout de quarante-cinq minutes de réflexion, ils se décident à appeler Morgane pour tout lui expliquer. Ils lui racontent toute l’histoire démente. Elle comprend qu’ils vont avoir besoin d’elle. Morgane décide donc de partir avec eux pour aider son frère et son cousin…

Texte 8.

Qu’est-ce qu’il fait ? Je suis sûr qu’il a oublié, il est 17h 48, putain. C’était 17h devant la bibliothèque. Il voulait que je l’aide à retrouver cette fille.

Il ne répond ni à mes appels ni aux sms. Je me suis peut-être trompé. Il faut que je vérifie. Il faut que je trouve ce sms avec l’heure du rendez-vous. Pourquoi il a fait ça ? Je ne comprends toujours pas.

Gabi j’ai un souci, et je ne peux en parler qu’à toi.

Qu’est ce qui se passe ? Dis-moi tout, tu peux me faire confiance !

Je sais et je te remercie. Tu te rappelles de la fille à qui

je parlais par webcam.

Oui bien sûr, Pénélope ?

C’est ça et bien elle a une vidéo de moi nu en train de

me masturber. Elle menace de la partager partout

si je ne la paye pas.

MAIS C QUOI ??

Oui je peux tout expliquer.

On en parlera plus tard, il faut la contacter !

J’ai cherché son nom sur les réseaux sociaux,

rien… et pas de numéro.

Ça ne doit pas être son vrai nom. Julien, repose-toi.

Je te rejoins demain matin chez toi avant d’aller en cours.

Merci Gab.

Je suis là pour t’aider Julien. Tu peux compter sur moi.

Merci… vraiment.

Mais dans quelle galère il s’est mis ! Il va falloir qu’on trouve une solution.

La Bibliothèque va fermer. Je rentre.

J’ai passé toute la nuit à réfléchir. Comment trouver cette fille ? Comment la recontacter ? Comment la faire changer d’avis ?

Je vais chez Julien. Il est temps qu’on discute face à face. J’espère que ça va marcher.

Ding Dong

  • Bonjour Tata. Je monte voir Juju.
  • Ça marche, ne trainez pas.
  • Salut Julien, t’as réussi à dormir ?
  • Pas trop… et toi ?
  • Je n’ai pas fermé l’œil… J’ai cogité toute la nuit. J’ai peut-être une idée pour la retrouver.
  • C’est vrai ?!
  • Oui mais j’ai besoin de tes talents en informatique. Tu peux trouver l’adresse IP de cette fille ?
  • Mais… Oui. Pourquoi je n’y ai pas pensé. C’est tellement évident. Mais il y a quand même un souci.
  • Grave ?
  • Le souci c’est que ce n’est pas légal. On peut me localiser. On peut me coller une amende, voir passer devant un juge…
  • Nous ne sommes pas majeurs. On ne risque pas grand-chose. Et puis j’ai une idée.
  • La police ne peut pister que l’adresse où se trouve l’ordinateur ?
  • Oui en gros c’est ça pourquoi ?
  • Allons à la bibliothèque du lycée, il y a plusieurs ordinateurs et la foule nous aidera à nous camoufler.
  • Oui ça peut marcher, mais certains sites sont inaccessibles sur les PC du lycée. Allons dans un cyber café.
  • Ça marche. Il faut que j’y aille, on se rejoint dans l’après-midi au cyber café.
  • Je finis les cours à 13h.
  • Super moi aussi, ma prof est absente. J’y vais à tout à l’heure devant le lycée. Ne soit pas en retard.
  • Merci Gab de m’aider.
  • C’est normal Ju.

En rentrant Gabriel reçoit un sms du lycée.

« Demain après-midi, vous n’avez pas Madame LEBRACELET, le cours est remplacé par une intervention de militaires qui présenteront les métiers de la défense. »

Mais NON ! Ça tombe forcément le jour où je dois aider Julien… Moi qui m’intéresse à l’armée. Qu’est-ce que je dois faire ? Je n’ai jamais séché de ma vie, mais je ne peux pas laisser Julien comme ça.

Il faut que je dorme.

Le lendemain.

A 13 heures, Julien a fini les cours, comme prévu il attend Gabriel. D’habitude, il n’est jamais en retard. Au bout de cinq minutes, Julien commence à paniquer.

Mais qu’est-ce qu’il fait ? Il veut se venger de la dernière fois à la bibliothèque. Il ne va pas me laisser en plan. Il pourrait m’envoyer un sms. Je vais l’appeler…

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*