Mai 12

Les terminales CAP Logistique se mettent au street art

Désormais lorsque qu’on patiente au feu, il y a quelque chose à regarder…Il suffit de tourner la tête légèrement à gauche et un spectacle coloré vous interpelle. On est finalement content d’être au feu rouge… Eh oui !… pour avoir le temps de détailler ses multiples personnages qui semblent vous fixer. Je parle de la fresque réalisée par les terminales CAP Logistique sur le mur de la Boucherie Duboué à Saint Paul lès Dax. Sous la houlette de l’artiste Aurélien Dubois et de leur professeur d’arts appliqués Mme Bergeron, les élèves ont travaillé sur un domaine artistique dont ils se sentent proches. L’objectif était de les questionner sur les signes graphiques qui émergent dans leur paysage quotidien, de considérer la créativité comme moyen d’expression pour canaliser des tensions parfois suscitées par le passage à la vie d’adulte.

72IMG_0316

916

Mai 12

Les élèves de première CAP Bois accueillent un illustrateur

Réaliser un livre d’enfant sur le thème de la forêt n’est pas tâche aisée. Patrick Goulesque, illustrateur, est venu apporter aide et conseil aux élèves.

Après quelques explications, Patrick Goulesque passe à la démonstration...

Après quelques explications, Patrick Goulesque passe à la démonstration…

Les commentaires fusent : "Trop fort, ça tue comment il dessine !!!"

Les commentaires fusent : « Trop fort, ça tue comment il dessine !!! »

Et forcément vient le moment fatidique ou l'illustrateur efface le tableau et vous invite à dessiner.

Et forcément vient le moment fatidique ou l’illustrateur efface le tableau et vous invite à dessiner.

Mais les élèves ont retenu : D'abord le mouvement et ensuite la forme.

Mais les élèves ont retenu : D’abord le mouvement et ensuite la forme.

Avr 14

Un chantier pour les élèves au Lycée Tazieff

Les élèves de Terminale TCB réalisent la salle de réunion-administration du lycée, encadrés par leurs professeurs de Construction Bois Fabien Dupin et Jérôme Laugareil. La réalisation consiste à fabriquer et lever une structure porteuse d’une salle de réunion et d’une passerelle. Ce chantier leur permet de valider une partie de leur diplôme.

 

WP_20150410_004WP_20150410_001

 

 

 

 

 

 

Avr 14

Rally citoyen à Mont-de-Marsan

Le jeudi 2 avril des élèves de premières participent au rally citoyen sur la base aérienne de Mont-de Marsan. Tout au long de la journée, ils découvrent des ateliers sur les différents métiers de la défense.

Pause photo au stand de l'E.A.L.A.T.

Pause photo au stand de l’E.A.L.A.T.

Avr 14

Une matinée chez le libraire

Les élèves de première CAP bois participe au programme « Courant livre chez mon libraire » dans le cadre d’un projet pédagogique et culturel mené par le professeur de lettres et la documentaliste, en partenariat avec la librairie Campus à Dax. Ce programme s’appuie sur les objectifs prioritaires suivants :
– Favoriser l’accès au livre et développer le goût de la lecture,
– Participer à la prévention de l’illettrisme,
– Œuvrer pour la diversification des publics,
– Soutenir la librairie et mieux faire connaître l’économie du livre.

 

Chaque élève repart avec ses livres

 

Mardi 14 avril après une petite demi-heure de marche, les élèves arrivent accompagnés de leurs professeurs à la Librairie Campus. Patricia et Dominique, les libraires, les attendent pour leur présenter la librairie. Les élèves étonnés apprennent entre autre que cet espace contient entre 16 et 20 000 ouvrages… Ensuite chacun effectue ses choix de livres. Chaque élève bénéficie d’un bon d’achat de 30 euros pour étoffer sa bibliothèque personnelle.

 

2

Mai 06

Rébus en anglais

Image de prévisualisation YouTube

Mai 05

Les olympiades des métiers

clip_image002Lors des portes ouvertes du lycée, deux professeurs Mesdames Maldent et Tuquet-Brouge m’ont proposé de participer aux Olympiades des métiers à Bordeaux lac pour représenter le lycée. Bien que surprise, je n’ai pas trop hésité à accepter en pensant y aller juste pour voir ce que c’était, et pas dans l’idée d’être sur le podium.
Le site est très impressionnant car le hall est immense et accueille différents pôles professionnels (53 métiers). Sur le stand « Service à la personne » nous avons fait connaissance avec les juges qui nous ont expliqué le déroulement de la compétition sur les 2 jours suivants. Chacun des 6 candidats a tiré au sort son ordre de passage pour effectuer les 3 sujets imposés.
Après la dernière épreuve, j’étais soulagée, le stress redescendait, j’étais contente de ce que j’avais fait même si j’étais tombée sur des choses que je n’avais pas forcément vues en cours, j’avais fait de mon mieux.
C’est dans des concours comme les Olympiades que l’on se rend compte qu’il faut faire attention à tout : gérer son temps, faire abstraction du bruit, des juges qui sont très près de nous, et surtout des visiteurs qui parlent, il faut rester concentré pendant toute la durée des épreuves.
Pour la cérémonie de clôture la pression monte, l’attente des résultats parait une éternité. Quand on entend son nom cité pour la médaille de bronze c’est plein de sentiments en même temps, la surprise, la fierté et la joie, partagée avec ma famille venue me soutenir.
Je suis heureuse d’avoir pu représenter le lycée à ces Olympiades des métiers. Je garderais un bon souvenir de ces trois jours intenses, fatigants mais riches, qui passent finalement très vite.

Solenne CASSIAUT

 

Avr 23

Concours Varenne.

Vous pouvez lire les lettres écrites par les élèves de T CAP Bois dans le cadre du concours Varenne « Raconte moi mon Histoire la Grande Guerre 1914-1918 ». Il vous suffit de cliquer sur l’onglet Actualité « Raconte moi… ».
Bonne lecture…

Avr 08

Raconte moi mon Histoire: la Grande Guerre…

Une première lettre adressée à un poilu…

 

Cher papa,

 

Je t’écris cette lettre dans l’espoir de te réconforter. Tu dois te sentir bien seul et bien triste le soir dans cet abri glacial qui te sert de refuge. Je t’avoue que depuis que tu es parti, mes résultats à l’école sont en baisse. Malgré mes efforts fournis, je ne cesse de penser à toi. Je me dis que l’école ne sert plus à rien sans toi, mais je me rappelle de toutes ces fois où tu m’as appris à bien travailler pour devenir un honnête homme ; un homme dont tu pourras être fier, vivant ou mort! Car je sais que la mort fait partie de ton quotidien. Tous les jours, dès que l’on frappe à la porte, je redoute de voir tes chefs venant nous annoncer ta mort au combat. Je me lève chaque jour avec la peur de te perdre.

Pourquoi m’a-t-on arraché si vite de tes bras  ? Pourquoi n’avons nous pas le droit à ce bonheur simple d’être une famille unie et réunie ? Comme avant… Pourquoi notre voisin Robert a-t-il le droit de vivre tous les jours avec son père, et pas moi ? Pourquoi peut-il traverser la guerre en famille, et pas moi ? Pourquoi n’es-tu pas là ? Il y a assez de soldats au front, ils n’ont pas besoin de toi comme moi j’ai besoin de toi. Reviens je t’en prie.

Depuis ton absence, j’aide maman à s’occuper de la maison. Tous les soirs après l’école, je vais dans les champs travailler à ta place. C’est dur ! Je suis épuisé !! Mais c’est pour la bonne cause. Désormais, mon travail est de m’occuper de maman, et le tien est de servir la Patrie et de nous protéger.  Dans dix jours, c’est mon anniversaire, quand maman m’a demandé ce que je souhaitais avoir, je lui ai dit que mon plus beau présent serait de t’avoir à mes côtés. Elle est partie dans sa chambre, les larmes aux yeux. Elle pleure tous les jours depuis que tu es parti. Mais je te promets que l’on reste fort, quoi qu’il arrive.

Je sais que tu me reviendras, au plus profond de moi j’en suis sûr.

Je t’embrasse et je t’aime.

Jean.

Avr 07

Renaissance

Projet « recyclage et upcycling ».

Renaissance…

Comment nous est venue l’idée?

On était en cours, on a tracé un trait, puis un autre, et un autre… Enfin, nous avons fait une perspective, et Bim!! Le meuble fut inventé. Pour la réalisation, nous sommes partis sur les bases de ce dessin, mais nous le trouvions trop grand. Donc, nous avons décidé de faire des tiroirs sur le dessus de la console. Le plus gros problème dans la réalisation, ce fut de régler la stabilité. Pour y parvenir, nous avons mis une planche en contrebas pour empêcher le meuble de basculer en arrière.

N., D. et V.

Photo 007

Articles plus anciens «