Mai 24

L’essor des jeux d’argent chez les jeunes

Les jeux d’argent sont, d’après la loi, interdits avant 18 ans en France. De plus en plus de mineurs enfreignent pourtant cette loi et se permettent de parier sur des événements sportifs ou de jouer à des jeux tels que le poker. D’après Le Figaro, un sondage de plus de 500 jeunes ayant entre 12 et 17 ans révèle que 8% d’entre eux ont déjà parié. Les mineurs d’aujourd’hui parient en effet afin de récolter de l’argent dès leur plus jeune âge. Aujourd’hui, les paris sportifs sont les centres d’intérêts principaux des jeunes bien que l’attractivité du poker et des casinos prend de plus en plus d’ampleur.

Des adultes qui ferment les yeux ? Les mineurs parient ou jouent de différentes manières : certains le font en ligne, d’autres au bureau de tabac voire dans les casinos. Le fait de réussir à parier dans les bureaux de tabac lorsqu’on est mineur remet en cause l’autorité des buralistes ainsi que leur devoir d’appliquer la loi. Une pièce d’identité doit en effet être demandée par les buralistes lorsque la personne qui souhaite parier semble avoir moins de 18 ans. Le fait que les mineurs de nos jours parient davantage peut nous laisser penser que les buralistes sont peut-être un peu trop laxistes sur ce sujet, même s’ils seraient devenus plus stricts récemment. L’envie de parier ou jouer à des jeux d’argent est aussi mise en avant par le biais de la publicité, sans remarque spécifique pour les jeunes… Par ailleurs, carte bancaire et pièce d’identité sont demandées lorsqu’on souhaite parier ou jouer en ligne avec n’importe quelle plateforme, sur n’importe quel site, afin d’y placer une somme d’argent. Or si des jeunes arrivent également à parier en ligne, c’est obligatoirement par le biais d’un adulte, c’est-à-dire avec l’aide des parents ou d’un proche étant majeur.

Témoignages. Un jeune cassinois nous a confié qu’il parie 2 à 3 fois par semaine sur différents matchs de divers sports dans des bureaux de tabac sans en parler à personne. Un autre mineur de notre lycée nous a raconté avoir déjà parié en ligne sans nous préciser par quel moyen. Parier en ligne est pour lui plus addictif qu’en bureau de tabac, car en un simple clic, à n’importe quel moment, nous pouvons perdre ou gagner de l’argent. Ces témoignages semblent confirmer que sans qu’on s’en rende compte, des jeunes parmi nous parient régulièrement alors qu’ils n’ont pas l’âge requis. Un conseil : si vous souhaitez vraiment enfreindre la loi et parier alors que vous êtes mineurs, n’hésitez surtout pas à parier sur la non-qualification du PSG en quarts de finale de Ligue des Champions…

Max Bru et Andoni Castéra

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*