Avr 01

Les préoccupations des Cassinois-es.

             Quelles sont les 5 plus importantes préoccupations des jeunes ? Cette année, après de nombreux mouvements sociaux en France, notamment chez les jeunes, certaines préoccupations sont apparues clairement. Après avoir fait un débat au sein de la rédaction du Marcassin, nous avons retenu celles concernant la scolarité, les problèmes financiers après le lycée, la place des femmes dans la société, la tolérance et l’environnement.

         Un questionnement sur notre rythme scolaire. En cinquième position arrive l’éducation. Beaucoup de jeunes se questionnent sur la suite de leurs études notamment ceux concernés par la réforme du bac 2021. De plus, il faut admettre que les horaires imposés par l’Éducation Nationale sont très chargés sachant que les journées de cours durent environ huit heures et qu’il faut ensuite enchaîner avec les devoirs et les activités extrascolaires, alors que dans certains pays comme l’Espagne, l’Allemagne ou encore la Finlande, les élèves n’ont cours que la matinée, cependant ils ont des vacances bien moins longues que dans notre pays ! Cela mérite réflexion ! C’est, bien après le téléphone, une des raisons de la fatigue chez les jeunes.

         Le début de la galère. A l’heure actuelle, nous dépensons sans compter l’argent de nos premiers «jobs d’été» sans se rendre compte de sa valeur. Mais on peut constater que nous dépensons librement nos «sous» gagnés et surtout que l’on ne peut pas résister à l’envie d’acheter. D’après le site 20 minutes, l’argent est dépensé beaucoup plus précocement aujourd’hui qu’auparavant. En 2015, 37% des étudiants avaient un travail à côté de leurs études, contre 40% aujourd’hui. Mais pourquoi ? Tout simplement parce que la vie étudiante est de plus en plus chère. Etre obligé de travailler pour poursuivre des études apparaît ainsi comme une de nos principales préoccupations, arrivée en 4ème position.

         L’égalité entre les sexes. Arrive en troisième position, la place des femmes dans notre société actuelle. Il faut avouer que venant de Françaises, se «permettre» de critiquer la place des femmes peut être cocasse, quand dans certains pays de notre monde, les femmes viennent il y a seulement quelques années d’obtenir le droit de vote, comme en Arabie Saoudite, où ce droit est en place seulement depuis 2011. Il faut également savoir qu’en Arabie Saoudite également, les femmes n’ont le droit de conduire que depuis seulement deux ans. Néanmoins dans notre pays, quelques points concernant l’égalité hommes-femmes peuvent être nettement améliorés, notamment les différences salariales toujours présentes dans les entreprises privées ; un homme à travail et qualification identiques gagne 22,8 % de plus qu’une femme ! Peu glorieux dans un pays dont la devise républicaine est «Liberté, EGALITE, Fraternité».

         L’acceptation de tous. La tolérance est une chose très importante dans la vie courante, qui préoccupe énormément les jeunes de nos jours qui la placent au second rang de leurs préoccupations. Il se trouve que l’orientation sexuelle, le genre, la couleur de peau, la religion sont source d’intolérance de certains. Le racisme et l’antisémitisme restent encore trop élevés et inquiètent beaucoup. Récemment, le philosophe Alain Finkielkraut a été victime d’insultes antisémites. Dans les rues de Paris, des boîtes aux lettres où Simone Veil y était dessinée ont été recouvertes de croix gammées nazies. Quant à l’homophobie, elle reste présente même si elle a beaucoup diminué. Il faut tout de même retenir que de plus en plus de jeunes acceptent et assument leur homosexualité qui a été longtemps tabou. Quelques élèves au lycée Cassin ne veulent pas garder le genre qu’ils ont depuis la naissance ; la grande majorité de ces personnes sont des filles, les garçons ont eux plus de mal à s’assumer. Bilal Hassani, qui représentera la France à l’Eurovision, a décidé de s’habiller de manière efféminée en se maquillant et en portant des perruques; il fait donc désormais face à l’intolérance et à des attaques violentes notamment sur les réseaux sociaux. Le sexe et le genre sont deux choses différentes, le sexe est quelque chose de biologique, que l’on a à la naissance, mais le genre fait référence aux différences sociales entre homme et femme. C’est pour cette raison que des garçons peuvent se sentir femmes et des femmes hommes .

         Tous à l’eau! Arrive en tête du classement l’environnement. De nombreux lycéens se préoccupent de ce sujet de société. Nous avons pu le voir avec les manifestations à but environnemental lancées par la jeune suédoise Greta Thunberg âgée seulement de 15 ans. C’est d’ailleurs la principale revendication de la manifestation du 15 mars qui s’est déroulée dans de nombreuses villes de France et du monde. Cette manifestation a rassemblé plus d’un million de jeunes dans le monde, dans 125 pays différents. Un des facteurs de la colère générale est la pollution et les gaz à effet de serre qui entraînent le phénomène que nous connaissons tous, le réchauffement climatique. Il génère de nombreux problèmes dont la fonte des glaces. L’Antarctique est notamment très menacé; en effet, les glaciers de ce continent fondent six fois plus vite qu’il y a quarante ans. De ce fait, des territoires entiers notamment des archipels sont menacés par la montée des océans. Et c’est à cause de la fonte des glaciers que de nombreuses espèces sont en voie d’extinction comme l’ours polaire dont le territoire se voit réduit d’année en année. La pollution et les déchets plastiques empoisonnent également les eaux tuant ainsi des espèces comme la tortue ou la baleine. La barrière de corail en Australie, grand patrimoine mondial, est elle aussi menacée de destruction par le réchauffement de la planète.

                                                                          Jeanne Quaglia-Wermelinger, Esther Manuel, Olivia Ichas

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*