Déc 11

Bigflo et Oli, leur nouvel album fera-t-il rêver ?

             Les deux frères originaires de Toulouse, après avoir sorti leur premier album en 2015, La Cour Des Grands, l’avoir vendu à plus de 400 000 exemplaires, avoir remporté les victoires de la musique 2018 pour la chanson « Dommage » et avoir tourné dans la France entière durant plusieurs années, ont décidé de renouveler l‘expérience. Ils ont publié leur nouveau disque le 23 novembre dernier, qui s’intitule La vie de rêve. Ce troisième album fait le bilan de leur carrière en en exposant les points positifs et négatifs. Le duo affirme que cet album est une suite de leur tout premier et qu’ils veulent « rendre hommage à l’enfant qui vit encore en eux », comme on peut le lire dans le livre-CD qui accompagne l’album.


          La vie de rêve a des rythmes variés, les chansons sont plus ou moins douces ou dynamiques. La plupart des textes, écrits en vers, abordent des sujets sensibles et importants pour la société, comme dans le morceau « Rentrez chez vous », qui parle de l’immigration. Dans cette chanson, les deux artistes se mettent dans la peau des immigrés et font croire à leurs auditeurs que la France est en guerre et que les Français souhaitent quitter le pays par tous les moyens possibles, mais qu’aucun ne veut les accueillir pour faire sentir la détresse de n’être pas recueillis. De plus, les mélodies sont généralement tristes, ce qui nous procure un sentiment de mélancolie. Certaines chansons ont cependant des paroles plus légères, qui restent dans la tête et nous entraînent. Parfois les textes sont creux et quelques chansons traitent de sujets plus banals et déjà abordés précédemment, tels que leur relation familiale (« Maman », « Il est où ton frère ? ») et leur enfance (« Châteaux de sables », « Florian »).

          Le rap de Bigflo et Oli n’est en aucun cas vulgaire ou irrespectueux comme celui de certains rappeurs et si plusieurs morceaux sont peu originaux, cet album se laisse tout de même écouter de manière agréable.

Max Bru et Flora Yèche

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*