Nov 27

Léa Pouyau, une lyonnaise à Bayonne

 

Une femme enjouée et positive… Léa Pouyau professeur stagiaire en histoire géographie. Agée de 25 ans, elle est originaire de Lyon en Rhône-Alpes, ville à laquelle elle est attachée du fait de la présence de toute sa famille. Elle y apprécie également le cadre de vie agréable (allez goûter les quenelles sauce écrevisse, son plat préféré) et la proximité de la montagne.On peut skier à Arèches Beaufort avec la championne paralympique Marie Bochet. Elle est arrivée au lycée cette année et y travaille le lundi, le mardi et le mercredi. Le jeudi et le vendredi sont occupés par des heures de formation où différents interlocuteurs interviennent auprès des stagiaires afin de leur donner les bagages nécessaires à leur future vie professionnelle en tant que professeur.

L’envie d’enseigner… Bonne élève, elle obtient un bac S puis poursuit ses études pendant 7 ans à travers une prépa littéraire puis une fac d’histoire. Par la suite, elle passe le CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) qui lui permet aujourd’hui de faire sa formation de professeur. Pour ceux qui souhaitent le passer, voilà un conseil de sa part : « il faut beaucoup de courage car c’est difficile mais il ne faut pas baisser les bras car ça vaut le coup ». Elle déclare aimer être stagiaire en histoire géographie car cela lui permet d’échanger avec les élèves, elle peut leur enseigner des choses et apprendre en retour de ces derniers. Elle trouve ses élèves motivés surtout en histoire, intéressés par les notions travaillées.

Une nouvelle arrivante… Arrivée récemment dans la région, elle pratique sur le peu de temps libre qui lui reste la natation en dehors des cours. Léa Pouyau est une amoureuse de la montagne. Cela l’a amenée dernièrement à sillonner les chemins du pays de Beaufort en Savoie dans les Alpes. Elle ne devrait pas tarder à apprécier et profiter des différents massifs et paysages qu’offre notre région. On lui conseille de grimper sur le Mondarrain pour admirer la vue magnifique. Elle a été bien accueillie par ses collègues qui l’ont aidé et qui ont facilité son intégration. Elle trouve que Cassin est un très bon cadre pour travailler et débuter une carrière.

Je voudrais remercier Léa Pouyau pour sa disponibilité et sa gentillesse. Je lui souhaite de continuer à s’épanouir dans son nouveau métier et que les élèves puissent continuer à bénéficier de ses connaissances et compétences en histoire géographie pendant de très nombreuses années.

Mathis Landart

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*