La Journée internationale de la lutte pour les droits des femmes

L’idée de la « journée internationale des droits de la femme » a été lancée en 1910, lors de la conférence internationale des femmes sociales. En mars 1917, 1 million de femmes manifestent en Europe. Pendant les années 1970, le 8 mars devient plus féministe. Les Nations unies officialisent la journée internationale des femmes, le 8 mars 1977. En France, la journée est officialisée en mars 1982.

 

En 2019, cette journée est toujours célébrée, tant que l’égalité n’est pas atteinte. Pendant très longtemps les Françaises n’avaient aucun droit, ni liberté. Certaines révolutionnaires ont longtemps lutté pour acquérir ces libertés , comme Olympe de Gouges, qui s’est battue pour les droits de la femme au XVIIIe siècle et qui a écrit « la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ». Toutes n’ont cependant pas réussi  à se faire entendre.

En 1919, un projet est déposé pour accorder aux femmes le droit de vote. Ce n’est que le 21 avril 1944, que Charles de Gaulle accorde le droit de vote aux femmes, montrant symboliquement l’égalité entre les femmes et les hommes sur ce droit fondamental. Aujourd’hui les femmes revendiquent leurs droits, qui devraient être égaux aux droits des hommes, même si des inégalités sont toujours présentes et persistent.

Aujourd’hui, en France, une femme meurt tous les trois jours des violences de son compagnon ou ex compagnon et des écarts de salaires moyens entre les femmes et les hommes : à poste et compétences égales, les hommes gagnent 19,2 % de plus que les femmes.

Source: https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/les-chiffres-2017-des-inegalites-femmes-hommes/

Pour moi, le symbole de la liberté des femmes dans la société est très important. Beaucoup de femmes se sont battues pour nos droits comme par exemple, Simone Veil , Née Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris. Elle est une magistrate est une femme d’État française. Née dans une famille juive aux origines lorraines, elle est déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans, où elle perd son père, son frère et sa mère. Elle a préparé la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dite loi Veil, sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. Cette loi est passée le 17 janvier 1975, elle encadre une dépénalisation de l’avortement en France.

 

Parlement européen, 1979, Wikipedia

Cet article a été posté dans CES GENS-LA, D'avant, IL SUFFIT DE PASSER LE PORTAIL, LA VIE AU COLLEGE. Mettre en favoris Lien permanent.

4 réponses pour La Journée internationale de la lutte pour les droits des femmes

  1. Mme Cassiau dire:

    Un sujet fondamental, bravo Ines.

  2. Laly dire:

    Très intéressant ! Mélange d’histoire et d’EMC. Continuez comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*