Quelques activités générales :

Mettre au point de nouveaux médicaments, étudier une maladie génétique, ou encore analyser des produits cosmétiques, telles peuvent être les activités du chercheur en biologie. Spécialisé dans un domaine particulier, il partage son quotidien entre expérimentation en laboratoire et retranscription de résultats. Son but est d’explorer de nouvelles voies de recherches afin de formuler des hypothèses, de développer de nouveaux savoirs, et de faire progresser la science.

https://www.futura-sciences.com/sciences/skillz/metiers/metiers-environnement-chercheur-biologie-18

Conditions de travail :

 Le chercheur en biologie exerce son métier au sein d’un laboratoire, où il réalise de nombreuses recherches et expérimentations. Pour cela, il s’aide de microscopes, d’instruments de mesures, de bases de données… Ses horaires de travail peuvent être assez lourds, et il peut être amené à se déplacer à l’international dans le cadre de colloques ou séminaires scientifiques.

Qualités requises en général :

Le chercheur en biologie peut exercer dans de multiples domaines d’activité. Il doit ainsi posséder plusieurs compétences :

  • Maîtriser les outils informatiques et techniques. 
  • Avoir de vastes connaissances dans tous les secteurs de la biologie. 
  • Savoir analyser et interpréter les résultats d’expériences. 
  • Parler anglais couramment. 
  • Faire une veille scientifique. 
  • Rédiger des articles scientifiques et partager ses découvertes lors de colloques. 
  • Être rigoureux, patient et passionné. 
  • Faire preuve de curiosité scientifique. 
  • Être à la fois autonome et aimer le travail en équipe.
  • Être spécialisé dans un domaine (génétique, embryologie, zoologie, botanique…).

La rémunération :

Salaire en début de carrière : entre 1 800€ et 2 200€ selon sa formation par mois.

Salaire en fin de carrière : entre 3 200€ et 3 500 € par mois.

Perspectives d’évolution : 

Le chercheur en biologie peut prétendre à des postes de directeur de recherche, de professeur d’université ou encore ouvrir son propre laboratoire de recherches.

Les formations : 

Un bac S est vivement recommandé. Après quoi, il faudra obtenir un bac +8 minimum.

Le biologiste est en effet titulaire d’un doctorat (bac +8), voire d’un diplôme d’état en pharmacie.

Cursus via un master universitaire dans le domaine de la biologie :

Une licence sciences et technologies mentions sciences de la vie (niveau bac +3)

+ un master recherche (bac +5)

+ un doctorat (bac +8)

Cursus via une école d’ingénieurs en biologie :

La sélection se fait sur concours après une classe préparatoire aux grandes écoles (BCPST : Classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) ou après deux, trois ou quatre ans à l’université ou directement après le bac. Une fois ton diplôme d’ingénieur en poche, tu devras continuer tes études en doctorat pour devenir chercheur.

source :
https://www.futura-sciences.com/sciences/skillz/metiers/metiers-environnement-chercheur-biologie-18/

Maxime et Pacôme