Caligula dans tous ses états – une épopée

Divinisation de Caligula.

C’était un soir d’été à Rome, le soleil roux disparaissait derrière la majestueuse villa de Caligula. Le vent chaud s’introduisait dans le vaste salon. Caligula et ses invités y étaient réunis, partageant un repas aux discours animés. Une fois les verres vides, Caligula conduisit ses convives prestigieux vers une de ses meilleures chambres. Au milieu de la nuit, des injures éclatèrent dans toute la villa. Et rapidement les voix ne furent plus les seules à retentir entre les murs de la villa : les amphores se fracassaient contre le sol, et les vases volaient au dessus des rois en furie. Caligula se précipita dans la chambre. Il n’osa pas prendre part au combat, tellement les affronts étaient violents. Les deux rivaux dégainèrent alors leur épées. Soudain, Mars apparut au Grand Caligula. Il lui dit qu’il était de son rôle d’Empereur de garder la paix dans son empire. Il fallait donc que Caligula se batte pour ramener le calme sur la Terre. Alors s’engagea un combat sans merci. Une fois ses deux ennemis vaincus, Caligula s’écria : »N’ayons qu’un roi, qu’un chef auquel tout soit soumis ». Et de ces mots il apaisa l’humanité entière. Le monde put se rendormir dans la paix.
Quand le souverain se réveilla, rien n’avait changé mais lorsque le soleil se leva, il apporta avec lui la royauté. Jupiter lui-même vint déposer la couronne rayonnante sur le front du majestueux Caligula. Toute la journée il fut accompagné de trente licteurs portant des fasces en or. Tous les artisans et ouvriers de Rome se précipitaient pour le servir et lui construire le plus grand palais du monde antique. Il se fit construire une chaise curule en chryséléphantine. Le peuple l’acclamait et ne cessait de le glorifier et de lui rappeler qu’il était bien plus qu’un simple roi. Le soir venu un banquet fut organisé pour célébrer la suprématie du nouveau roi. Mais il se rendit compte qu’il n’avait aucun égal sur Terre. Il alla se coucher et l’Olympe vint le visiter dans son sommeil. Ce fut Héraclès qui l’accueillit dans les cieux. Il lui déposa sur la tête une magnifique couronne de laurier et l’accompagna jusque devant les autres dieux. Il gravit les marches décorées de roses, en compagnie d’Héraclès et Hermès. Ils discutèrent et plaisantèrent. Jupiter prit Caligula dans ses bras et transforma la couronne de laurier en or. Les autres dieux s’agenouillèrent devant leur nouveau frère. Jupiter fit apparaître un grand buffet où tous dégustèrent nectar et ambroisie. Caligula se sentit enfin à sa place. Lorsque ce fut le moment de redescendre sur Terre, le soleil vint avec lui. A partir de ce jour, il l’éclaira dans chacun de ses déplacements. Des fleurs poussaient à ses pieds et sa couronne scintillait tellement qu’elle rendait aveugles tous ceux qui posaient les yeux dessus. Les esclaves se jetaient à ses pieds. Les plus belles femmes criaient son nom et ses ennemis s’agenouillaient sans qu’il ai besoin de même les regarder. Les plus belles statues du monde furent mise à son effigie : sur les plus beaux corps, sa tête resplendissait. Il assistait même aux sacrifices en son honneur. Il partageait ses journées avec le Soleil et ses nuits avec la Lune. Il vivait maintenant entre Terre et Olympe.
A force d’éclairer sans cesse ce dieu si grand, le Soleil éclata et créa sur la Terre une pluie de flammes qui emmena Caligula dans sa dernière demeure : la plus prestigieuse, l’Olympe.

Laisser un commentaire


*


*