Caligula dans tous ses états – Agôn

Dans une chambre luxueuse garnie d’armes et de têtes d’anciens sénateurs , Caligula, en toge, fou de rage, doute de la fidélité de sa conjointe pour pouvoir la laisser pour une autre femme….

Caligula

Ma chère conjointe , j’aime tant embrasser ton doux cou ! Plus je l’embrasse, et plus j’ai envie de le trancher ! Je sais que tu profites de moi et de ma fortune. Comment peux tu prouver que tu m’aimes ? Je sais que tu revois ton ancien mari , mes espions t’ont vue .

Livia
(apeurée et horrifiée , le regarde d’un air rassurant)

Mon grand Caligula, oui je t’aime, tu es l’homme le plus parfait du monde . Mais serais tu vraiment capable de me tuer au bout de quelques jours de mariage  ? Et serais tu capable de traîner mes entrailles autour de la ville comme le dernier sénateur que tes sicaires ont assassiné ?

Caligula
(en souriant )

Si je le désire, je pourrais te brûler au milieu de l’amphithéâtre ou même te battre de verges jusqu’à ta mort.

Livia

Déjà que ton peuple attend ta mort, serais tu capable de te faire plus détester encore en me tuant ?

Caligula

Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent. Le peuple compte peu pour moi , j’ai déjà fermé les greniers et provoqué une famine, je peux recommencer si je le veux .

Livia
Je t’aime et je sais que tu en doutes mais crois moi rien ne sert de s’en prendre au peuple, de provoquer des incendies, des famines et de tuer des centaines de personnes pour ton plaisir personnel. Je sais que ta folie te rattrape. Au lieu de vouloir me tuer, laisse moi t’aider .

Caligula (prêt à la tuer )
Que de blasphèmes ! En me défiant tu signes ton arrêt de mort. Je vais te couper les mains que je vais suspendre a ton cou et je vais te faire parcourir mon banquet les mains coupée ! Les cris seront la musique et ton corps agonisant pour le spectacle de ce soir pour mes convives et pour finir, je te jetterai dans l’arène avec mes fauves.

Livia
(blanche de peur)
Je ferai ce que tu souhaites , tous ce que tu souhaites , je le ferai . Ne me tue pas ou alors laisse moi partir, exile moi sur une île avec ma famille mais laisse moi en vie , je t’en supplie.

Caligula
Devrais-je exiler sur une île une femme qui m’a trahi ? Avec ma peur des représailles, j’enverrai donc mes sicaires pour te tuer toi et toutes ta famille et je mangerai vos entrailles a mon prochain banquet . Mais je suis bon, et je vais donc te répudier et te bannir pour avoir souillé ton honneur.

Sur ces paroles Caligula appelle sa garde personnelle et fis sortir Livia de sa loge

Laisser un commentaire


*


*