Un film, des Mathématiques, et une langue

Los Crimenes de Oxford. Pau, 20/10/2019

Dans le cadre de la DNL Mathématiques de la Section Européenne Espagnol de notre Lycée, les élèves de Terminale ont étudié un film du cinéaste espagnol Álex de la Iglesia. Thriller mathématique, Los Crimenes de Oxford est un film tiré du livre de Guillermo Martinez : Crimenes imperceptibles.

Martinez est un spécialiste de logique. Le livre, et sa traduction cinématographique, proposent une exploration originale de champs variés qui se mêlent à la fiction. Il y a plusieurs niveaux de lecture mathématique de l’œuvre.

Les différents rebonds de l’intrigue repose sur une suite logique que les protagonistes cherchent à élucider. Un second plan est nourri des visions antagonistes des deux héros, tous les deux mathématiciens. Le vieux maître, pénétré des effets du hasard dans nos vies, et le jeune doctorant, platonicien, qui voit dans les Mathématiques la clé de compréhension du réel.

Enfin, au cours de ces joutes intellectuelles, qui font, avec la résolution de l’énigme, le sel du film, sont convoquées de nombreuses références mathématiques comme appuis passionnés des positions philosophiques et des vies croisées de l’un et de l’autre: Pythagoriciens, Wittgenstein, Turing, principe d’incertitude d’Heisenberg, indécidabilité de Gödel, effet papillon, prolongement des suites, fractales, théorème de Fermat.

En toile de fond, repris par la fiction: l’achèvement de la démonstration du théorème de Fermat par Andrew Wiles, mais aussi Alan Turing, camarade imaginé du professeur Arthur Seldom.

Tous ces fils ont été tirés avec les élèves de la section européenne.

Les deux premières séances ont été consacrées au visionnage du film, en castillan.

Ensuite, un travail d’exposés par groupe a été proposé en lien avec le film et le livre:

  • Deux conceptions antagonistes des Mathématiques?
  • L’histoire du grand théorème de Fermat
  • Turing et la machine Enigma
  • Gödel et l’indécidabilité
  • Les fractales, de quoi s’agit-il?

Il y en a pour tous les goûts. Il s’agit de répondre à la variété des profils de la classe, où se côtoient élèves des séries scientifique, littéraire et économique.

Exposé: deux conceptions antagonistes des Mathématiques? Lycée Louis Barthou, 13/11/2019
Extrait de l’exposé sur Kurt Gödel

Travailler en groupe, l’oral, mêler cinéma et mathématiques comme ressources fécondes, réfléchir aux visions qu’elles impriment, pourquoi pas à un certain regard sur la vie, mettre au débat la question éthique, et celle du doute qui accompagne chaque effort intellectuel. Les élèves se sont pris au jeu. Mieux, il sont su produire des réflexions autonomes. Encore mieux: ils ont su les partager.

Note:

Document d’accompagnement (élève) [1]

Cette entrée a été publiée dans Enseignement des Mathématiques et Nouveaux programmes. Axe n°1. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*