PPPE

Ossau et Lac d’Ayous, Octobre 2020

Le Lycée Louis Barthou accueillera à la rentrée 2021 deux classes de PPPE (parcours préparatoire au professorat des écoles) adossées à la licence de Lettres et à la licence MIASHS de l’UPPA. Le groupe de 4 professeurs du laboratoire qui interviendront en Mathématiques sur les 3 niveaux (L1,L2,L3) s’est mis au travail en coordination avec les collègues universitaires. Marc Lalaude-Labayle est le référent du parcours pour les Mathématiques. Son rôle consiste en particulier à articuler ce qui se passe au Lycée et à l’Université. Une courroie de transmission indispensable.

L’habitude que nous avons prise de collaborer dans le cadre du LMB avec l’équipe de l’UPPA a facilité le démarrage.

C’est donc un nouveau pôle du LMB qui a vu le jour. Le chantier est immense. Les enjeux pédagogiques, didactiques, scolaires, sociaux occupent les esprits. Des projets sont en gestation.

Mme Picaronny, I.G. de Mathématiques est venue au Lycée Louis Barthou rencontrer l’équipe (Lycée Barthou+UPPA) le 5 mai 2021 en présence de M. Rottier, Proviseur du Lycée. Notre structure est particulière puisque nous allons expérimenter le croisement des profils littéraires et scientifiques au sein des deux classes. Il s’agit en partie de réconcilier une partie des étudiants avec la matière, ceux qui se sont éloignés des Mathématiques. Condition préalable à la possibilité de les enseigner de manière satisfaisante à l’école primaire.

On ne comprend les Mathématiques qu’en les pratiquant. En reprenant les essentiels pour se les approprier, le but est que les futurs étudiants re-découvrent et assimilent ce qu’ils avaient oublié ou évacué. Les choses à la fois élémentaires et essentielles, le socle commun qu’ils n’avaient que trop peu ou mal appréhendé.

Voici des extraits des éléments de cadrage national pour l’enseignement des Mathématiques du PPPE : « L’enseignement des mathématiques dans le cadre du PPPE vise la maîtrise des connaissances mathématiques nécessaires pour enseigner les mathématiques et l’ensemble des matières étudiées à l’école élémentaire. Il doit également permettre de découvrir et comprendre les articulations entre les notions mathématiques et procurer des éléments culturels et historiques favorisant la prise de recul par rapport aux contenus enseignés à l’école. […] La formation assurée en mathématiques au lycée dans le cadre de ce parcours prend largement appui sur la résolution de problèmes. Celle-ci constitue un cadre privilégié pour développer les six compétences mathématiques (chercher, modéliser, représenter, raisonner, calculer, communiquer) et leur donner du sens dans la perspective d’un enseignement qui favorise la prise d’initiative. L’analyse de l’activité de résolution de
problèmes doit permettre d’identifier de quelle façon ces compétences interviennent, notamment « représenter « , « modéliser » et « calculer » qui ont un rôle essentiel à l’école primaire. La compétence « communiquer » est travaillée en effectuant des présentations orales de résolutions de problèmes mathématiques ou d’éléments culturels ou historiques pouvant s’appuyer sur un support vidéo-projeté (à cet effet, la conception d’un diaporama avec des animations fait l’objet d’un enseignement explicite). »

C’est la raison pour laquelle a été évoquée l’idée d’expérimenter des sujets d’étude transversaux à dimensions historique et culturelle, croisant plusieurs notions mathématiques, mettant en œuvre des compétences variées et favorisant la prise d’initiative, la recherche, le travail en binômes ou trinômes. Qui puissent donner lieu à des présentations orales et des productions d’affiches (voir [1], [2], et [3]).

Une première pierre à l’édifice.

Notes :

  • Sujets d’étude (modalités et évaluations) [1]
  • Exemple n° 1 de sujet d’étude [2]
  • Exemple n°2 de sujet d’étude [3]
Cette entrée a été publiée dans Enseignement des Mathématiques et Nouveaux programmes. Axe n°1. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*