La coopération interrogée

Anéou, 22/12/2019

La dernière livraison d’Au Fil des Maths nous est parvenue. Son fil rouge: le travail en équipe (côté enseignants). Pour le meilleur et pour le pire, Labos de maths: un projet d’équipe, Collaborer pour produire une ressource, La liberté pédagogique est-elle compatible avec le travail en équipe? sont les articles consacrés au thème central du numéro.

Gérard Sensevy soulève dans son texte des questions importantes. Il y interroge la notion de « liberté pédagogique » du professeur, prise en étau entre deux pôles contradictoires: l’alibi de l’individualisme et la limitation à un rôle d’exécutant des prescriptions institutionnelles.

L’approche sociologique de l’auteur lui permet, à la suite de la passionnante méditation d’Yves Chevallard, de mettre en lumière certains manques. Un profession à part entière, comme entité collective douée d’autonomie, devrait viser à une liberté critique de pratique du métier. La démocratie, selon lui, n’aurait pas encore trouvé sa forme scolaire. En assujettissant l’activité des élèves et du professeur à un programme, l’élève « apprend à répondre à des questions qu’il ne s’est pas posées »!

Gérard Sensevy voit dans la coopération entre pairs et chercheurs le lieu véritable d’une possible liberté pédagogique, une liberté critique. Faire œuvre(s) commune(s). Échanges, altérité, regards croisés, productions collégiales sont les moyens d’une pratique éloignée de deux écueils: la « centration individualiste et l’imposition dogmatique des normes institutionnelles ».

La liberté pédagogique est-elle compatible avec le travail en équipe? interroge Gérard Sensevy en guise de titre à son article. On comprend qu’il en est une des conditions essentielles…

Nous profitons de cette lecture pour partager les documents (en notes) de la réunion académique des laboratoires du 7 octobre 2019, journée qui résonne aujourd’hui en un double écho puisque nous avions été encouragés à créer nos propres sites, et parce que Franck Larrieu avait exposé avec profit les enjeux de l’observation entre pairs.

Notes:

  • Site Au Fil des Maths [1]
  • Yves Chevallard, L’échec splendide des IUFM et l’interminable passion du pédant. Quel avenir pour le métier de professeur ? [2]
  • Compte-rendu bref de la réunion académique du 7 Octobre 2019 [3]
  • Diaporama de Franck Larrieu [4]
  • Exemple de charte déontologique de l’observation entre pairs [5]
  • Exemples d’items observation [6]
Cette entrée a été publiée dans Enseignement des Mathématiques et Nouveaux programmes. Axe n°1. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*