Exposés d’élèves en classe virtuelle

Exposé d’élèves, par classe virtuelle, 27/05/2020

Pour tromper la monotonie de la classe virtuelle menée surtout par le professeur (nous mesurons l’incongruité d’une telle phrase), et proposer aux élèves de se réapproprier une part de recherche, de coopération, et d’oralité, nous avons tenté avec une classe de Première, de reproduire à propos des probabilités, ce qui avait été travaillé et expérimenté avec eux sur les suites.

Avantage: les élèves gardaient en mémoire ce premier temps. Trois problèmes, six groupes. Trois exposés oraux avaient été présentés et trois affiches produites. On attendait le moment d’inverser les rôles.

Une respiration dans le fil de l’enseignement à distance. Les modalités [1] ont été en gros les suivantes:

  • Conservation des groupes du temps n°1 sur les suites et échanges des rôles (les groupes qui étaient passés à l’oral produisent une affiche et vice-et-versa)
  • Une semaine de travail en autonomie par groupe, décomposée en une première journée de travail individuel pour découvrir le problème seul (ont-ils respecté la consigne?), puis échanges par leurs moyens de communication propres à partir du guide proposé
  • Une possibilité de régulation avec le professeur au début de la semaine suivante
  • Exposés par classe virtuelle (statut de présentateur pour les élèves) et remise d’affiches numériques ou d’une photo d’affiche concrète (toute la classe connectée)

Les affiches ont toutes été rendues (voir ci-dessous une affiche complète et le détail d’une autre). Une numérique, deux à la main.

Affiche numérique: Modélisation de la diffusion d’une épidémie

Marche aléatoire d’un robot, extrait d’affiche

Pour le jour J des exposés: une présentation remarquable, une de plutôt bonne qualité avec un souci de micro pour une élève qui n’a pu intervenir. Le troisième exposé n’a pas eu lieu: les élèves sont en ligne mais ne sont pas prêts, se défilent (ils n’ont pas sollicité le professeur en amont).

Des moments de grâce et d’incomplétude, dans le même temps.

Les trois problèmes sont disponibles en notes ([2],[3],[4]). Ils mettaient en jeu des simulations (approximation de π par la méthode de Monte-Carlo, marche aléatoire conduisant au triangle de Sierpinski, modélisation de la propagation d’une épidémie) et faisaient appel à des registres variés.

Notes:

  • Travail de groupes autour de trois problèmes de probabilités [1]
  • Problème n°1: Une méthode probabiliste pour approcher π [2]
  • Problème n°2: Modélisation de la diffusion d’une épidémie [3]
  • Problème n°3: La marche du robot [4]
  • Modélisation de l’épidémie de Covid-19 sur le site Images des Mathématiques (CNRS) [5]

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Enseignement des Mathématiques et Nouveaux programmes. Axe n°1. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*