Mar 23

« Adieu les cons » : grand vainqueur de la 46ème cérémonie des Césars.

Le vendredi 12 mars dernier s’est tenue à Paris la 46ème cérémonie des Césars. Cependant, en raisons de la crise actuelle de la Covid-19, un protocole sanitaire strict a été mis en place. Le port du masque était obligatoire pour toutes les personnes présentes, et une distanciation était imposée entre chaque siège.

Le grand vainqueur de la cérémonie est Adieu les cons, réalisé par Albert Dupontel. Il repart avec 7 Césars , dont celui de meilleur film, de meilleur réalisateur et de meilleur scénario original. Le film remporte également le César de la meilleur photographie par Alexis Kavyrchine, des meilleurs décors pour Carlos Conti ainsi que des meilleurs costumes pour Madeline Fontaine. Le film a remporté le César des lycées ( 1 500 élèves votent pour le film qu’ils ont préféré parmi les cinq films nommés dans la catégorie « meilleur film »). Adieu les cons a également reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle, décerné à Nicolas Marié pour son interprétation de M. Blin.

L’affiche du film Adieu les cons. DR

De son côté, le film Adolescentes, réalisé par Sébastien Lifshitz est reparti avec le César du meilleur film documentaire, le César du meilleur son, décerné à Fanny Martin, Jeanne Delplancq, Olivier Goinard et Yolande Descarsin, ainsi que le César du meilleur montage pour Tina Baz.

Le César de la meilleure actrice a été décerné à Laure Calamy pour son rôle dans Antoinette dans les Cévennes et le César du meilleur acteur à Sami Bouajial pour Un Fils.

Le reste du palmarès est :

Meilleure actrice dans un second rôle : Emilie Dequenne pour Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait.

Meilleure espoir féminin : Fathia Youssouf pour Mignonnes.

Meilleur espoir masculin : Jean-Pascal Zadi pour Tout simplement noir.

Meilleur court métrage : Qu’importe si les bêtes meurent par Sofia Alaoui.

Meilleur premier film : Deux par Filippo Meneghetti.

Meilleure adaptation : La fille au bracelet par Stéphane Démoustier.

Meilleur court métrage d’animation : L’heure de l’ours par Agnès Patron.

Meilleur film d’animation : Josep par Aurel.

Meilleur musique originale : La nuit venue par Rone.

Meilleur film étranger : Drunk par Thomas Vinterberg.

Cette année, l’académie a décidé de remettre le César d’honneur à Jean-Pierre Bacri, décédé le 18 janvier dernier. Il a été récompensé pour ses nombreux films et pour sa contribution au cinéma français.

Au delà du palmarès, la cérémonie des Césars a également permis aux acteurs d’exprimer leurs idées. Ils ont souhaité protester contre les restrictions sanitaires actuelles ainsi que la fermeture des lieux culturels et notamment des cinémas. Ils ont abordé des thèmes de l’actualité tel que le mental des français avec le confinement, ou encore, l’affaire d’Adama Traoré.

Pour soutenir le cinéma français qui est en difficulté à cause de la crise du Covid, la cérémonie a diffusé une bande annonce regroupant tous les films français à venir en 2021.

La 46ème cérémonie des Césars s’est donc déroulée dans des conditions particulières. Cependant, cela n’a pas empêché aux vainqueurs de repartir heureux. C’est notamment le cas du film d’Albert Dupontel Adieu les cons qui est le grand gagnant de cette année !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*