Déc 18

Pour rendre à l’Afrique son patrimoine, il vole une œuvre indonésienne

Parce que le patrimoine tend à devenir une valeur moins en vogue que la géographie, certains incidents hasardeux ont l’avantage de nous ramener le sourire !

C’est le jeudi 22 octobre, dans le musée du Louvre, qu’un activiste congolais s’empare d’une statut en bois. Son trophée dans les bras, le jeune homme traverse le musée scandant avec ferveur qu’il vient rendre à l’Afrique, le patrimoine qui lui a été volé.

Sculptures Ile de Florès – Crédits Wikimedia

Il convient d’accorder à cet activiste que le patrimoine culturel africain est, depuis plusieurs années sujet à débat. 90% de ce derniers se trouverait hors du continent auquel il appartient ! C’est sur le plan géographique que le jeune homme en a surpris plus d’un : l’œuvre qu’il prétend rendre à sa « mère patrie l’Afrique » vient, en effet, tout droit d’Indonésie. Un pays africain venu tout droit d’Asie du Sud !

Le jeune homme n’ayant pas été considéré comme dangereux est resté en liberté jusqu’à son procès le 3 décembre. Espérons qu’entre temps, un cartographe l’a pris en pitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*