Archives du mot-clé métiers

Plus tard, je serai … pompier !

Par les élèves du Club Journal ULIS : Léa C., Léa Ch., Hans, Matthieu, Fabien

Ayant dans nos familles des pompiers ou de jeunes sapeurs-pompiers, nous avons eu envie de découvrir et de vous faire découvrir ce métier et sa formation.


Crédit image : Hans

Âgés de 11 à 18 ans, ils sont 27 400 actuellement à porter l’uniforme des jeunes sapeurs-pompiers (JSP).
__________________________________________________________________________

Repères

• Il faut avoir au moins 11 ans pour devenir jeune sapeur-pompier.
• Selon les départements, les conditions d’accès peuvent être différentes.
• Il n’y a pas de JSP à Marseille.Dans cette ville, les pompiers sont des militaires.
• À Paris aussi, les pompiers sont des militaires mais ils accueillent des « cadets » à partir de 14 ans.
• La formation des JSP comprend trois parties avant le passage du brevet national (BN).
• Le BN doit se passer entre 15 et 18 ans.
• Les animateurs de JSP sont tous des bénévoles , pompiers volontaires ou professionnels.
• 820 sections reçoivent les JSP pour les entrainer et les former le mercredi ou le samedi.
• Dans 25 départements, des collèges (de la 5e à la 3e) proposent des options JSP.
• Il y a 249 300 pompiers en France, dont 79% (196 800) sont des volontaires. Les autres sont professionnels ou militaires.
___________________________________________________________________________

Interview de Romain, JSP à Tonneins et frère d’une élève du Club Journal

À quel âge peut-on commencer à être JSP (Jeune Sapeur Pompier) ?
On peut commencer à être JSP à 13 ans.

Combien de temps dure la formation de jeune sapeur pompier ?
La formation dure 4 ans.

Quand te formes-tu ?
Le samedi matin de 8h à 12h30.

Est-on sûr de devenir sapeur-pompier en sortant de cette formation de JSP?
Ça dépend de ce que tu veux faire mais tout le monde ne réussira pas à devenir sapeur pompier.

Quels véhicules sont autorisés aux JSP?
Le véhicule autorisé aux JSP est le FPT ( Fourgon Pompe Tonne).

Est-ce qu’il y a des filles aux JSP ?
Oui, il y a des filles aux JSP.
___________________________________________________________________________

Allô 18…
Les gestes qui sauvent

Pour bien donner l’alerte

Pour un incendie, indiquez :
– l’adresse exacte : la commune, la rue, le numéro, l’étage…
-le motif : S’agit-il d’un feu de poubelles, de magasin, d’appartement, de bâtiment… ?
-les précisions : flammes visibles, personnes en difficulté…

Pour un accident de la route, indiquez :
– le lieu
– le nombre et type de véhicules en cause
– les précisions : implication de camions ,personnes bloquées, dangers particuliers…

Pour un malaise, une blessure, indiquez :
– l’adresse précise
– l’état de conscience de la victime (Respire-t-elle ? Parle-t-elle ? Age supposé. Malaise ou accident ?)
– les précisions : saignement important, déformation de membre, violence du choc …
___________________________________________________________________________

Numéros d’urgence

Dans toute l’Europe : 112
SAMU : 15
Police / gendarmerie : 17
Sapeurs-pompiers : 18


Crédit image : Léa

Si ce métier t’intéresse, tu peux aussi consulter le site de l’ONISEP :
http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/sapeur-pompier

Tu peux aussi lire l’interview réalisée par des élèves de 5e, sur le site du collège :
http://college-germillac.fr/productions/francais/metiers/pompier.html

 

Comment devenir pâtissier ou pâtissière ?

Par les élèves du Club Journal ULIS : Léa C., Léa Ch., Hans, Matthieu

En ULIS, nous sommes plusieurs à être intéressés par la pâtisserie et à avoir des membres de notre famille qui travaillent dans ce secteur, alors nous avons mené notre petite enquête en les interviewant.

Comment obtenir un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnel) de pâtisserie ?
On obtient un CAP de pâtisserie en faisant un apprentissage.

Dans quelle école apprend-on la pâtisserie ?
On apprend la pâtisserie dans un CFA (Centre de Formation d’Apprentis). Le plus proche de Tonneins est celui d’ Agen.

Comment réussir à faire notre commerce ?
On peut se renseigner à la Chambre des métiers.
Si les pâtisseries sont bonnes et jolies, elles se vendront facilement.

Quelle tenue faut-il porter pour pratiquer ce métier ?
Une veste de cuisine, un pantalon pied de poule, une charlotte et des chaussures de sécurité ainsi qu’un tablier.

Quels outils faut-il pour pratiquer la pâtisserie ?
Les ustensiles de base sont les couteaux, les fouets, les maryses, les cercles, les poches à douille, les spatules, les rouleaux, les pinceaux, une balance, un mixer, un robot…

Combien d’heures travaille-t-on par jour et par semaine quand on est pâtissier ?
Par jour environ 7h, par semaine 35h plus toutes les heures supplémentaires.

Combien d’argent obtient-on à la fin du mois ?
En CAP, pour un apprenti, cela varie entre 300 et 500 euros selon l’âge et l’année. Sinon c’est un SMIC et cela augmente suivant l’expérience et les diplômes.

A quelle heure commence-t-on à travailler le matin ?
Hors les périodes de fêtes, c’est entre 3h et 5h du matin. Pendant les périodes de fêtes, c’est entre 1h et 3h du matin (suivant les boulangeries pâtisseries).

Comment faire pour résister aux gâteaux ?
A force de faire des gâteaux en grande quantité, on n’a plus envie d’en manger mais au début on ne résiste pas et on goûte à tout.

Quelles tâches nous demande le patron ?
Réaliser les pâtisseries, faire tout le nettoyage à la fin.

Quelles tâches légales peut-on faire faire à un mineur ?
Tout ce que fait un pâtissier, sauf porter des choses lourdes.

Si cela vous intéresse, nous vous joignons un lien vers une fiche métier où vous pourrez trouver tous les renseignements concernant cette formation :
http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Formation/Formations/Lycees/CAP-Patissier

Et puis comme vous êtes gourmands comme nous et que Noël approche, on vous donne un « tuyau » pour trouver quelques recettes de biscuits de Noël mais c’est un secret, chut…
Ces recettes, vous pourrez les trouver dans un numéro de la revue Okapi au CDI du Collège (N° 947, décembre 2012).

Crédit image : Hans

Dans ce magazine, vous trouverez trois recettes :
les sablés alsaciens,
les bâtons croquants,
les mini-meringues.

La semaine avant Noël, en ULIS, chacun va apporter un ingrédient et on va confectionner (et déguster…) un gâteau pour partager ensemble un bon moment.

Joyeuses fêtes à tous !

Les élèves du Club Journal ULIS : Léa C., Léa Ch., Hans, Matthieu

Crédits images : Pixabay

Et vous, aimez-vous la pâtisserie ? Quelles sont vos recettes préférées ?