Archives pour la catégorie Vie au collège

« Oh Boy ! », un spectacle étonnant

Par les élèves de 6e 2

Dans le cadre de l’atelier théâtre du collège, nous avons eu la chance d’assister au spectacle « Oh Boy ! » à Marmande, le 21 Novembre, de la compagnie Le Théâtre du Phare, mis en scène par Olivier Letellier.

Nous avons pu découvrir le théâtre d’objets : ainsi, de nombreux personnages étaient représentés par des objets, ce qui était étonnant. Ce spectacle était aussi surprenant parce qu’il n’y avait qu’un seul acteur sur scène qui dépensait beaucoup d’énergie pour jouer tous les personnages (C’était une vraie performance !) et la palette des émotions. En effet, cette histoire oscille entre la tristesse et la joie et était pleine de suspense pour les spectateurs jusqu’à la fin.

Ce spectacle nous a beaucoup plu, et nous vous conseillons vivement d’aller le voir si vous le pouvez.

Crédit image : Christophe Raynaud de Lage  

Les élèves de 6e 2

 

Nous élevons des phasmes en classe !

Par les élèves du Club Journal ULIS : Léa C., Léa Ch., Hans, Mathieu, Florian

Vous pouvez venir en ULIS pour admirer nos phasmes et savoir de quelle espèce ils sont.

Comment se reproduisent les phasmes ?
Certains phasmes peuvent se reproduire sans mâle, les femelles pondent des œufs qui donneront à leur tour des femelles (parthénogenèse).

Comment font les phasmes pour manger ?
Les phasmes se nourrissent des feuilles d’arbres ou d’arbustes (ronces, rosiers …) grâce à leurs mandibules.

Vivent-ils le jour ou la nuit ?
Ils vivent plutôt la nuit.

Est-ce que les phasmes se camouflent et pourquoi ?
Les phasmes se camouflent pour que les prédateurs ne les voient pas. Alors ils ressemblent vraiment à une tige. Parfois ils font le mort pour ne pas se faire manger.

Quelle taille peut atteindre un phasme ?
Le phasme peut mesurer 8 à 10 centimètres de longueur .
Le record du phasme le plus grand est 56,7 centimètres.

Crédit image : Pixabay,  CC0 Creative Commons

Est-ce que les phasmes peuvent voler ?
Oui, certaines espèces peuvent voler et d’autres non.

Combien d’espèces de phasmes y a-t-il sur terre ?
Les phasmes sont des insectes qui vivent plutôt en milieu tropical. Il n’y a que 6 espèces en France. Dans le monde, il y a 3 000 espèces de phasmes.

Nous attendons votre visite pour pouvoir vous montrer nos phasmes !

Club Journal ULIS : Léa C., Léa Ch., Hans, Mathieu, Florian

 

Flamenco

Par Selma, Lina, 5e 5 et Alicia, 5e 6

Durant la semaine banalisée, plusieurs activités nous ont été proposées, notamment l’atelier flamenco, qui s’est déroulé le vendredi 17 mars, de 8h30 à 16h.

Cette activité a été organisée par Mme Dantas, notre professeur d’espagnol et des professionnels du flamenco.

Nous nous sommes réunis dans la salle polyvalente. On nous a expliqué ce qu’était le flamenco, en nous montrant des vidéos.

Puis, nous nous sommes départagés en trois groupes. À tour de rôle, nous avons pratiqué les activités proposées.

Un groupe travaillait la danse avec Elsa.

Romain nous a appris des « palmas » (comment claquer des mains pour encourager les danseurs).

Dans le dernier atelier, Bruno nous a appris quelques chansons cultes du flamenco, comme « La Sevillana », assez compliquée mais très jolie à écouter. Le chanteur avait une très belle voix, ça nous a beaucoup plu !

Puis nous sommes allés au self manger un repas espagnol (tapas et paëlla).

Ensuite, nous avons présenté aux autres groupes ce que nous avions répété. Ce n’était pas parfait mais nous avons beaucoup aimé ce moment.

Pour finir, nous avons eu la chance d’assister à un spectacle de flamenco, donné par les professionnels et Mme Dantas. Ils étaient vêtus de costumes traditionnels, même Mme Dantas ! Ils dansaient, chantaient et jouaient merveilleusement bien. Elsa et Mme Dantas ont dansé sur « La Sevillana » ; c’était splendide !

Nous allions repartir quand Mme Dantas nous a dit qu’elle avait une surprise pour nous. Nous l’avons donc suivie jusqu’au self et là, un vrai goûter espagnol nous attendait. Il y avait des churros, qu’on trempait dans du chocolat fondu. Nous nous sommes régalés.

Nous avons beaucoup aimé cet atelier car il nous a fait découvrir une danse que nous ne connaissions pas. Nous l’avons trouvée très expressive et plaisante.

Cette journée était fantastique !

 

La cuisine des maths

Par Lou D., 5e 5

Pendant la semaine du 13 au 17 mars, certains élèves de 3e sont allés au Pays de Galles. Pendant cette semaine, des ateliers ont été mis en place au collège. Parmi tout ce qu’on nous a proposé, j’ai préféré La cuisine des maths, avec M. Gonalons et M. Simonetti.

Nous avons travaillé dans l’atelier cuisine du bâtiment EGPA. Notre devoir était de convertir la recette des crêpes et celle d’un cocktail avec du jus d’ananas, de la grenadine et de la limonade. Pour ce dernier, il fallait essayer de faire trois étages.

Quand tous les ingrédients ont été préparés, nous nous sommes mis à cuisiner. Quand tout le monde a eu fini, nous avons pu déguster le résultat. Vu que les professeurs étaient un peu gourmands, ils nous ont mis triple dose de chantilly et de pâte à tartiner au chocolat sur nos crêpes !

Je trouve que cette semaine banalisée était superbe ! (Même si on nous avait enlevé quelques cours que j’adorais !)

 

Secret. Chut !

Par les élèves de 5e 5

Pendant les derniers jours de l’année scolaire, nous avons pu découvrir une installation surprenante, appelée « Secret » dans la salle théâtre. Elle a été réalisée par Pauline, assistante d’éducation, avec quelques élèves.

Pauline a demandé à des élèves d’écrire leur secret. Les papiers avec les secrets ont été roulés et placés dans des sphères transparentes retenues par des ficelles au plafond. Nous avons pu les ouvrir et découvrir ces secrets.
La salle était sombre. Une vidéo sur ce thème, où les élèves chuchotent et disent : « Chut, ne le répète pas ! » tournait en boucle. Sur les murs et le sol étaient placés des papiers sur lesquels étaient inscrits : « Chut ! », « Il ne faut pas le dire. », ou « Tais-toi ».

Nous avons trouvé cette installation très originale. Elle faisait un effet bizarre ; nous nous sentions parfois honteux de découvrir ces secrets, même s’ils étaient souvent drôles.
Merci à Pauline d’avoir pris ce temps pour nous ! La vidéo était très bien réalisée. Si c’était à refaire, ce serait super. Merci pour ce moment.

____________________________________________________

Nous avons interviewé Pauline pour en savoir plus.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ?
J’ai eu cette idée en début d’année, car au collège, les élèves échangent souvent des secrets.

Combien de temps cela vous a-t-il pris ?
Trois mois, à raison d’une séance d’une heure par semaine.

Quelles ont été les difficultés de ce travail ?
Tout d’abord, il fallait trouver un concept qui s’adapte aux élèves d’un collège. La difficulté était aussi de relier divers supports : vidéo, son, côté plastique.
J’ai appris ce concept pendant mes trois années en faculté d’arts plastiques. Nous réalisons beaucoup de projets en groupe.

__________________________________________________________________________

Allez voir les vidéos sur le site du collège !
http://college-germillac.fr/productions/arts_plastiques/secret/index.html