Archives pour la catégorie Passions

Nos petits bonheurs de confinement

J’aime être avec ma maman pour faire de bon gâteaux.
J’aime être dans mon trampoline quand il fait beau pour faire des Tik Toks.
Mon plus grand bonheur du confinement est de regarder la série Vampire Diaries.
Mon petit bonheur du confinement, c’est que je peux me coucher à l’heure que je veux.
J’aime aussi jouer aux échecs avec toute ma famille.
Mon plus grand bonheur est de pouvoir jouer avec mon frère et ma sœur.
Lily, 6e6

Mon bonheur de confinement est de regarder des films.
C’est aussi de prendre le rôle de la maitresse pour mes frères.
Soumia, 6e4

J’aime aider ma mère pour faire le ménage car elle travaille trop à la maison.
J’aime aussi aider mes frères à faire leurs devoirs parce qu’ils ont des difficultés pour les maths et le français car il ne comprennent pas les questions demandées.
Mon petit bonheur est de jouer devant la télé avec mes frères.
Badradine, 6e4

Mon petit bonheur de confinement est de faire de grands plats.
J’aime aider mes parents à faire le ménage et à faire le jardin.
Mon plus grand malheur est de travailler à distance ! Mais ensemble nous pouvons tout surmonter !
Inès, 6e6

Mon bonheur pendant ce confinement est de profiter de mes parents et du beau temps.
Je profite aussi de mes animaux. J’ai assisté à la naissance de petits cochons.
J’ai aussi mis des œufs de cane à couver dans une couveuse électrique. J’ai vu le développement de l’embryon dans l’œuf de cane au treizième jour. J’ai fait une mire pour voir à l’intérieur de l’œuf.
Mon petit bonheur, c’est aussi d’avoir appris à faire du quad avec mon père. J’en fais tous les soirs.
Thaïs, 6e6

Mes petits bonheurs : profiter de ma famille, regarder des films avec elle, faire des gâteaux avec ma maman, dormir un peu plus tard.
Tom, 6e6

J’ai commencé à fabriquer un poulailler pour avoir des œufs  pour ne pas me déplacer.
Le confinement permet de passer plus de temps avec ma famille.
Et aussi j’aime bien parler avec mes amis au téléphone.
Clara, 6e6

Pendant ce confinement, j’aime faire la grasse matinée.
J’apprécie de rester avec mes parents et de ne pas rester à l’école. Et de ne rien faire. Et aussi de n’avoir plus d’horaire pour aller au collège. Et de passer plus de temps avec mon petit chien.
J’aime faire les travaux avec mes parents. J’aime aussi jouer au basket sur mon terrain.
Robin, 6e6

Mes petits bonheurs du  confinement sont d’être avec ma famille et de discuter avec mes amis et ma famille sur Internet. J’aime aussi jouer dans le jardin avec mes frères et sœurs.
Maroua, 6e4

Crédit image : Image par ammar-twish de Pixab

 

 

Comment YouTube va survivre à l’article 13

Par Hans, 4e3 ULIS

Je suis toute l’actualité d’Internet parce que je suis un passionné de jeux vidéos. En fait, mon rêve serait de devenir youtubeur. Je vais essayer d’expliquer l’article 13 qui déplait beaucoup à Youtube…


Crédit image : Pixabay. Licence CCO

YouTube fait croire qu’il veut défendre sa liberté mais il veut plutôt défendre son argent.
En effet l’article 13 a été voté par les députés européens pour faire respecter les droits d’ auteur.

En réalité il y a deux articles : l’article 11 qui propose de taxer les articles avec des liens et l’ article 13 lui-même, qui veut taxer les œuvres vidéos et les enregistrements d’artistes.

Concrètement, ça changerait quoi pour YouTube ?

Actuellement Youtube est considéré comme un hébergeur de contenus. Mais l’ article 13 l’ obligerait à payer les créateurs ou leurs héritiers .
C’ est pourquoi Youtube demande à tous les youtubeurs de manifester leur désaccord. Il leur fait croire qu’Internet va mourir.

Pourquoi la campagne YouTube dérange-t-elle les activistes qui défendent les droits et libertés des citoyens sur Internet ?

Youtube ne défend pas la liberté des youtubeurs mais il défend avant tout son argent.

Qu’en pensent les youtubeurs ?

Les youtubeurs veulent être protégés par l’article 13 et reçoivent de la plateforme des messages leur demandant d’être contre. Dans cette lutte , Youtube est même très agressif vis à vis des utilisateurs. Il oublie que la plateforme pourrait toujours exister même si elle payait des droits d’auteurs. De plus, les youtubeurs sont eux-mêmes des créateurs et ils devraient recevoir des droits d’auteur.

 

La roussette, un petit requin

Par Fabrice, 6e6 ULIS

Je voulais vous parler des requins car j’adore ces animaux et puis en faisant des recherches, j’ai appris que la roussette était un petit requin.


Crédit image :  Hans Hillewaert, Wikimedia Commons, Licence CC BY-SA 4.0

La roussette mesure 60 cm de long. Elle vit sur le fond de la mer et se régale de mollusques et de crustacés.

Très fréquente sur les côtes européennes et abondamment pêchée, on la retrouve souvent chez les poissonniers. On la nomme alors saumonette car sa chair est rose (comme un saumon). Peut-être en aura-t-on bientôt à la cantine ! Manger du requin, ça vous tente ?


Crédit image : Fabien, 6e6 ULIS, Collège Germillac. Licence Creative Commons BY-NC-SA

 

Le golden retriever, un chien originaire du Canada

Par Mathéo, 5e3 ULIS

J’ai un chien, un golden retriever et je l’adore. J’ai donc eu envie de vous parler de cette race de si gentils chiens.


Crédit image : Pixabay. Licence CCO

Originaires de Terre-Neuve (Canada), les ancêtres des golden retrievers sont arrivés en Angleterre à bord des morutiers (bateaux qui pêchaient la morue). Ce pays allait devenir leur seconde patrie car les lords anglais, chasseurs riches et passionnés, avaient des projets pour eux. Ce sont des chiens nageurs qui peuvent aller chercher le gibier dans l’eau.

Description :
Taille du mâle : 56-61 cm
Taille de la femelle : 51-56 cm
Corps : bien équilibré, rein fort, musclé et court
Tête : bien proportionnée

 

Le glytodonte, un animal méconnu

Par Fabrice, 6e6 ULIS

Passionné de nature et de fossiles, je voudrais vous présenter un animal très peu connu : le glyptodonte.


Crédit image : Fabrice, 6e6 ULIS, Collège Germillac. Licence Creative Commons BY-NC-SA

Les glyptodontes étaient des mammifères.
Ils vivaient surtout en Amérique du Sud et aussi dans le sud de l’Amérique du Nord.
Ils possédaient une carapace très rigide formée de petites plaques osseuses. Celle-ci pouvait mesurer plus de deux mètres.
Comme ils n’avaient pas d’incisives, ils devaient se nourrir d’aliments très tendres.

Ces animaux ont disparu depuis environ 10 000 ans.


Crédit image : Wikimedia Commons. Licence CCO


Crédit image : Jan Stefka, Flickr. Licence Creative Commons BY-NC 2.0