Archives pour la catégorie Culture

Flamenco

Par Selma, Lina, 5e 5 et Alicia, 5e 6

Durant la semaine banalisée, plusieurs activités nous ont été proposées, notamment l’atelier flamenco, qui s’est déroulé le vendredi 17 mars, de 8h30 à 16h.

Cette activité a été organisée par Mme Dantas, notre professeur d’espagnol et des professionnels du flamenco.

Nous nous sommes réunis dans la salle polyvalente. On nous a expliqué ce qu’était le flamenco, en nous montrant des vidéos.

Puis, nous nous sommes départagés en trois groupes. À tour de rôle, nous avons pratiqué les activités proposées.

Un groupe travaillait la danse avec Elsa.

Romain nous a appris des « palmas » (comment claquer des mains pour encourager les danseurs).

Dans le dernier atelier, Bruno nous a appris quelques chansons cultes du flamenco, comme « La Sevillana », assez compliquée mais très jolie à écouter. Le chanteur avait une très belle voix, ça nous a beaucoup plu !

Puis nous sommes allés au self manger un repas espagnol (tapas et paëlla).

Ensuite, nous avons présenté aux autres groupes ce que nous avions répété. Ce n’était pas parfait mais nous avons beaucoup aimé ce moment.

Pour finir, nous avons eu la chance d’assister à un spectacle de flamenco, donné par les professionnels et Mme Dantas. Ils étaient vêtus de costumes traditionnels, même Mme Dantas ! Ils dansaient, chantaient et jouaient merveilleusement bien. Elsa et Mme Dantas ont dansé sur « La Sevillana » ; c’était splendide !

Nous allions repartir quand Mme Dantas nous a dit qu’elle avait une surprise pour nous. Nous l’avons donc suivie jusqu’au self et là, un vrai goûter espagnol nous attendait. Il y avait des churros, qu’on trempait dans du chocolat fondu. Nous nous sommes régalés.

Nous avons beaucoup aimé cet atelier car il nous a fait découvrir une danse que nous ne connaissions pas. Nous l’avons trouvée très expressive et plaisante.

Cette journée était fantastique !

 

Secret. Chut !

Par les élèves de 5e 5

Pendant les derniers jours de l’année scolaire, nous avons pu découvrir une installation surprenante, appelée « Secret » dans la salle théâtre. Elle a été réalisée par Pauline, assistante d’éducation, avec quelques élèves.

Pauline a demandé à des élèves d’écrire leur secret. Les papiers avec les secrets ont été roulés et placés dans des sphères transparentes retenues par des ficelles au plafond. Nous avons pu les ouvrir et découvrir ces secrets.
La salle était sombre. Une vidéo sur ce thème, où les élèves chuchotent et disent : « Chut, ne le répète pas ! » tournait en boucle. Sur les murs et le sol étaient placés des papiers sur lesquels étaient inscrits : « Chut ! », « Il ne faut pas le dire. », ou « Tais-toi ».

Nous avons trouvé cette installation très originale. Elle faisait un effet bizarre ; nous nous sentions parfois honteux de découvrir ces secrets, même s’ils étaient souvent drôles.
Merci à Pauline d’avoir pris ce temps pour nous ! La vidéo était très bien réalisée. Si c’était à refaire, ce serait super. Merci pour ce moment.

____________________________________________________

Nous avons interviewé Pauline pour en savoir plus.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ?
J’ai eu cette idée en début d’année, car au collège, les élèves échangent souvent des secrets.

Combien de temps cela vous a-t-il pris ?
Trois mois, à raison d’une séance d’une heure par semaine.

Quelles ont été les difficultés de ce travail ?
Tout d’abord, il fallait trouver un concept qui s’adapte aux élèves d’un collège. La difficulté était aussi de relier divers supports : vidéo, son, côté plastique.
J’ai appris ce concept pendant mes trois années en faculté d’arts plastiques. Nous réalisons beaucoup de projets en groupe.

__________________________________________________________________________

Allez voir les vidéos sur le site du collège !
http://college-germillac.fr/productions/arts_plastiques/secret/index.html

 

Rencontre avec Régis Lejonc, auteur et illustrateur d’albums jeunesse

Par les élèves de 6e 3

Depuis le début de l’année, toutes les classes de 6e participent au projet
«Lire ensemble», une fois par semaine. Nous avons lu des albums illustrés par Régis Lejonc, comme Le Bestiaire fabuleux (qui nous a été offert par le collège), Le Phare des sirènes, Kodjha

Le 13 mars, nous sommes allés à la médiathèque de Tonneins pour rencontrer Régis Lejonc.

Nous avons d’abord visité la médiathèque. Nous avons pu emprunter un livre de notre choix.

Nous nous sommes ensuite rendus dans une salle pour rencontrer Régis Lejonc. Nous lui avons posé des questions sur son métier.
Il nous a dit qu’il était passionné depuis son enfance. Quand il était petit, il allait chez sa tante où il y avait beaucoup de livres. Un livre de contes russes (avec la sorcière Baba Yaga) l’a inspiré.
Il est devenu illustrateur parce qu’il a rencontré une personne qui lui a dit qu’il avait beaucoup de capacités et qui lui a proposé de travailler avec elle.
Il n’a pas d’autre métier. Il travaille dans un atelier de 8h du matin jusqu’à parfois très tard le soir.
Il nous a aussi appris qu’il commençait un nouvel album sur les princesses.

Puis il nous a montré son talent pour le dessin. Il nous a demandé de nous mettre par groupe et de lui donner des idées de dessin, qu’il réalisait sur une grande feuille. Nous pouvions dessiner en même temps que lui. Nous avons choisi un footballeur, une danseuse, un dragon… Il nous a donné cette feuille et nous l’avons affichée dans notre salle de français.

Les dessins que nous a offerts Régis Lejonc

Nous lui avons offert une sorte de petit livre avec des nuages de mots (des mots clés) que nous avions créés pour plusieurs de ses albums.

Régis Lejonc est très gentil. Nous étions tous très contents de cette rencontre et nous le remercions pour nous avoir fait partager son monde de livres.

Crédits images : Chlorane, 6e 3

________________________________________________________________________

Vous pouvez voir nos nuages de mots sur le site du collège.

 

Star Wars

Par Mathys B.-S., 6e 4

Le phénomène de la saga Star Wars est très important.

Les trilogies

Le premier épisode est sorti en 1977. De 1977 à 1983, il y a eu une première trilogie.
Épisode IV : Un nouvel espoir.
Épisode V : L’Empire contre-attaque
Épisose VI : Le retour du Jedi
Ces fims sont ressortis en 1997 et en 2004 dans de nouvelles versions.

La deuxième trilogie est sortie entre 1999 et 2005. Elle raconte des évènements qui se sont passés avant la première trilogie.
Épisode I : La Menace fantôme
Épisode II : L’Attaque des clones
Épisode III : La Revanche des Sith

Une troisième trilogie a commencé, avec le premier épisode sorti en 2015 : Le Réveil de la Force.

En 2016, une série de films dérivés a commencé, regroupés sous le nom A star Wars Story, avec la sortie de Rogue One, qui raconte la recherche des plans de l’étoile noire, créée par le seigneur sith Dark Sidious, le maître de Dark Vador, et le vieux Ben Kenobi.

Les critiques

Il y a eu plusieurs critiques, positives (par exemple, les batailles sont trop « ouf » dans le film) et négatives (par exemple, Luke est invulnérable alors que ses amis se font tous tuer pour rien).

L’origine

Quand le réalisateur George Lucas est jeune,  il est fan de films et de livres de science-fiction.  Il a eu l’idée de Star Wars et il a eu beaucoup de chance car sa saga a très bien marché.

Mon avis

J’adore cette saga car comme George Lucas, je suis fan des films de science-fiction et des vaisseaux spatiaux.
L’histoire est très jolie, malgré les nombreuses scènes de combats. En effet,  il y pas mal de personnages qui meurent dans Star Wars, que ce soit le vieux Ben Kenobi, Yoda ou encore Dark Vador.  Même s’ il est méchant, il est redevenu gentil après avoir été brûlé a la fin du volet VI.

Mathys B.-S. (WipGameur), 6e 4 
« Que la force soit avec vous. »

Crédits image : Wikimedia Commons  

Et vous, aimez-vous Starwars ?

 

Rencontre avec Éric Cartier, auteur de bandes dessinées

Par les élèves de 5e 5

Le 25 novembre, les élèves de 5e 3 et de 5e 5 ont reçu la visite d’Éric Cartier,  dessinateur de bandes dessinées, après un travail en arts plastiques sur ce genre.

Il nous a parlé de son œuvre préférée : Route 78 (qui est au CDI). Il nous a expliqué qu’il y raconte l’histoire d’un road-trip en Amérique avec ses amis, dans sa jeunesse.

Il nous a appris qu’il avait commencé à dessiner en 6e.

Il nous a ensuite montré quelques animations qu’il avait réalisées. Il nous a expliqué que pour faire marcher un personnage et que ce mouvement paraisse assez fluide, il faut juste trois images. Plus il y en a, plus le mouvement est fluide ; c’est le même principe que le film.
Éric Cartier nous a aussi appris que les créateurs de BD utilisent de moins en moins le papier, remplacé par l’ordinateur. Comme il est difficile de dessiner à
la souris, on utilise une tablette graphique avec un stylet.
Il avait aussi apporté d’autres outils, comme un pinceau en forme de stylo avec une cartouche de peinture et des crayons à papier en bambou.

Puis, il nous a donné de magnifiques cartes avec des dessins d’animaux se comportant comme des humains.

Ensuite, nous avons eu la chance d’assister à des dessins de cet auteur « en direct ». C’était impressionnant !

Cette rencontre était très enrichissante. Nous avons passé un excellent moment.

Les élèves de 5e 5

 

Éric Cartier avec les élèves de 5e 3

Crédits images : © Collège Germillac . Tous droits réservés

Et vous, connaissez-vous Éric Cartier ?
Quelles bandes dessinées lisez-vous ?