5 raisons d’aller voir « Le pays des sourds » de Nicolas Philibert

Par les élèves de 5e 6


Image :  ww2.ac-poitiers.fr/daac/spip.php?article116

Ce film est un documentaire, réalisé par Nicolas Philibert qui est né à Nancy en 1951. Son film le plus connu est Être et avoir qui décrit l’école maternelle.
Le pays des sourds
a été crée en France en 1993. Ce film est particulier parce qu’il y a de l’action, des interviews et des émotions. Voici cinq raisons d’aller voir ce film.

1. La communauté des sourds

Vous pouvez aller voir ce film car la communauté des sourds est très différente de la nôtre. En effet, ils ont un langage très différent de nous et un mode de vie aussi. On voit que les sourds sont dans l’entraide car un couple de mal-entendants, qui visitait un appartement, avait un ami de la communauté qui les aidait à comprendre ce que l’agent immobilier leur disait.
On assiste également à des séquences où l’on découvre que dans des familles de mal-entendants peuvent naitre des enfants entendants. La langue des signes permet de tout faire même d’être acteur comme on peut le voir dans ce film. Quand il sont entre eux, ils vivent facilement car ils arrivent à se comprendre.

2. La langue des signes

Une des raisons d’aller voir ce film est qu’on voit la difficulté de l’apprentissage
de la Langue Des Signes Française. Pendant quelques scènes du film, on
observe plusieurs personnes qui apprennent cette langue comme les enfants et
les adultes malentendants. Il faut aller voir ce film car il nous apporte une
nouvelle culture. On a appris que la Langue des Signes était commune dans
tous les pays (à quelques mots près).
Dans ce film, on rencontre un professeur qui a amélioré la langue des signes qui s’appelle Jean-Claude Poulain. On a aussi appris que c’est une vraie langue car il y a de la
grammaire, de la conjugaison…
Nicolas Philibert a choisi de faire ce film car il dit que la langue des signes, c’est du cinéma. On signe cette langue dans un cadre comme au cinéma.

3. Les difficultés d’être sourd

Ils ont du mal à communiquer avec les entendants. Ils sont toujours mis à l’écart. Par exemple, c’est difficile pour eux d’être dans une classe ordinaire où personne ne parle la langue des signes. Dans le monde du travail, où il faut communiquer, c’est très compliqué.

4. Des personnes attachantes

Les personnes les plus attachantes pour nous sont Florent et sa mère. Ils sont
attachants car sa mère essaye d’apprendre la langue des signes pour pouvoir parler avec Florent. Il aime beaucoup jouer avec sa mère et s’entend bien avec elle.
Il y a aussi les enfants de la classe de Florent car il sont mignons et très attachants. Ils essaient d’apprendre la langue des signes et la professeure est stricte mais elle a toujours raison.
Il y a aussi Jean-Claude Poulain car il est drôle et amusant.


Florent et sa mère
Image :  www.forumdesimages.fr

5. Des émotions

Durant le film Le pays des sourds, nous avons ressenti différentes émotions.

Il y a une scène qui nous a particulièrement touchée , c’est quand un petit malentendant joue n’importe comment au piano et quand il essaie d’apprendre à parler dans un micro.

Une autre scène qui nous a émus, c’est quand un groupe de correspondants malentendants se séparent à l’aéroport, ils pleurent tous de tristesse.

La scène du mariage de malentendants était particulièrement émouvante car c’est une scène inhabituelle et qu’on comprend la complexité de cet événement.

À un autre moment de ce film, il y a un passage où c’est la fin d’année scolaire d’une école de malentendants, et pour féliciter les élèves, les enseignants leur font une bise sur le front.

Nous vous conseillons d’aller voir ce film !

_______________________________________________________________________

NDLR. En 2017, des élèves de 5e ont enregistré un podcast audio pour faire part de leurs impressions sur ce film.
Vous pouvez l’écouter ici : blogpeda.ac-bordeaux.fr/germillacnews/2017/02/01/le-pays-des-sourds/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*