Cœur…du symbole à la réalité

          L’idée admise que le cœur est le siège des émotions est ancienne. Sauf rares exceptions culturelles, le cœur est, partout dans le monde, considéré comme l’organe le plus important. En effet, c’est un organe aux caractéristiques uniques (il bouge de façon automotrice et pas de façon volontaire, il est lié avec le sang qu’il diffuse dans l’organisme, il présente une position centrale à l’intérieur du corps…).

          Il ne faut pas croire que le cœur stylisé était à l’origine une représentation de notre propre cœur. C’est plus tard que la forme stylisée du cœur sera associée à l’organe, cœur.
Les représentations du cœur stylisé se retrouvent depuis l’Antiquité. Ce symbole servant principalement de décor ou d’illustration est en réalité une feuille de lierre. La feuille de lierre était souvent associée à la feuille de vigne et ornait les vases grecs et romains. Cette association avec la vigne s’est étendue à Dionysos, le dieu du vin et de la sensualité. A la résistance du lierre on a ainsi associé l’amour. La forme de la feuille devint au cours du temps un symbole à part entière, ne faisant plus référence à la plante.

        D’autres historiens associent la forme du cœur à la graine de silphium, une plante disparue qui était utilisée notamment comme contraceptif.Une des représentations les plus anciennes de ce symbole figure sur les pièces en argent de Cyrène, une ancienne ville grecque datant de 700 av JC et représentant des graines de silphium.

        À partir du Moyen Age les peintres commencent à remplacer les représentations réelles des cœurs par le symbole.La transition se fait de façon progressive et on trouve à la même époque chez les primitifs italiens des représentations réelles et stylisées de cœur. Par exemple le tableau « Sainte Catherine de Sienne échangeant son cœur avec le Christ » de Giovanni di Paolo.

       Au XVe siècle, Léonard de Vinci utilisait parfois le symbole sur ses schémas du corps humain en lieu et place d’une illustration réelle du cœur.
      

    Nous avons disséqué une vrai cœur de volaille (pas un symbole….) et utilisé un logiciel afin de percer les mystères de cet organe qui questionne les Hommes depuis longtemps.Quelles particularités du cœur avez-vous découvertes ?

Si vous voulez retrouver le logiciel utilisé en classe,cliquez sur l’onglet au dessous et sur la page qui s’ouvre,cliquez à sur l’onglet « cœur » pour l’installer sur votre ordinateur.A cœur vaillant rien d’impossible….

https://disciplines.ac-toulouse.fr/svt/les-logiciels-de-pierre-perez