voyage de fin d’études des cap 2ème année

Oradour-sur-Glanes et Futuroscope

Les 9 et 10 mai 2022, les élèves de terminale CAP de l’EREA Le Corbusier sont partis pour un court séjour de fin d’études jusqu’au village martyr d’Oradour-sur-Glanes et sur le site du Futuroscope de Poitiers.

L’idée était, dans une époque où la technologie, l’immédiateté et l’image sont omniprésentes, d’interroger la construction de la citoyenneté, en particulier au travers de la mémoire. Au cœur d’une société qui met en évidence les “loisirs” et la consommation, sommes-nous capables de prendre le temps de nous poser sur le sens de notre histoire?

Ces deux jours ont permis aux élèves d’expérimenter concrètement cette question

Arrivés en bus au Centre de la Mémoire d’Oradour, nous avons commencé par une visite des expositions permettant de mieux comprendre les événements survenus dans ce village le 10 juin 1944, il y avait 78 ans, presque jour pour jour. Le contexte de la seconde guerre mondiale, le nazisme, prennent ici toute leur dimension d’horreur, en particulier lorsque un documentaire retrace, minute par minute, l’ignoble massacre perpétré par les soldats SS. 643 paisibles villageois, hommes, femmes et enfants, seront finalement exécutés froidement.

La visite du village, resté en l’état, a été un moment intense émotionnellement. Les éléments descriptifs du musée ont soudain pris une dimension réelle. 78 ans après, nous étions frappés par la violence du témoignage des pierres et des objets en ferraille rouillée laissés en l’état pour nous signifier que la vie s’était arrêtée brutalement, sans autre raison que la folie de la guerre. Le silence de ce village semblait renvoyer en écho la violence du drame. 

La guerre actuelle en Ukraine prenait alors une toute autre consistance: ces violences étaient également possible dans notre pays ! 

La suite du séjour était beaucoup moins grave. Il s’agissait de pouvoir passer d’un moment de mémoire à des temps placés sous le signe de la modernité et du plaisir. 

Il va sans dire que les élèves ont réussi cette transition sans aucune difficulté !

Nous avons pu profiter d’une soirée entière avec un parc du futuroscope comptant relativement peu de visiteurs. Le spectacle nocturne, basé sur des jeux d’eaux et de lumières, véritable exploit technologique, a été réellement apprécié par l’ensemble des élèves.

Quant aux attractions diurnes, à sensation et/ou faisant appel aux technologies de l’image et de la création numérique en 3 dimensions, elles nous ont tous fascinés.

Bref, un voyage très éprouvant pour tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*