Conférence sur les hydrocarbures pour les 1S

A la demande des professeurs de SVT, hier jeudi 26 Avril 2018, M. Bacchiana de Cap Terre est venu faire une conférence pour les 1S. Comme toujours ce conférencier dynamique et doté d’un certain sens de l’humour a su faire partager sa passion et des connaissances pointues. Il s’est, de plus, appuyé sur des exemples locaux: la dune du pilat qui ferait un excellent réservoir, à Parentis.

Saviez-vous qu’il existe un champ de pétrole sous l’île aux oiseaux du bassin d’Arcachon? 

 

Les roches de couverture ou réservoirs, les méthodes et concepts de recherche d’hydrocarbures, la chimie du pétrole, les productions mondiales et même un peu de géopolitique. Avec, bien sûr une réflexion sur les impacts des différentes énergies sur la planète et les peuples. 

Quelques remarques concernant les métiers aussi car dans ce domaine, il y a beaucoup de débouchés et les scientifiques sont très recherchés et souvent assez bien rémunérés. Même si, souvent cela impose une expatriation.

Les métiers sont très variés entre l’ingénieur de mécanique des fluides qui, sur la plate forme, forme « la boue » du forage, au personnel très bien payé qui tourne sur les bateaux « supply » autour des plate forme off shore, en passant par le modéliser 3D qui utilise les ordinateurs les plus puissants.

Des remarques concernant l’anglais indispensable dans ce domaine, à cause des coopération internationales mais aussi pour pouvoir comprendre les publications scientifiques.

Après la conférence un groupe de jeunes-filles est allé lui poser des questions. Et M. Bacchiana a eu un discours très intéressant sur ces métiers au féminin. Les filles physiciennes sont quasiment sûres d’être embauchées car ce milieu est encore très masculin mais les entreprises souhaitent une plus grande mixité.

Quand on sait que les filles, en général n’osent pas faire ces métiers scientifiques, ce discours prend toute son importance.

L’équipe de SVT.

Passionnante conférence sur les recherches d’hydrocarbures.

M. Bacchiana. source: Archives Thierry David Sud Ouest

Hier, tous les 1S du lycée ont pu assister à une conférence de M. Bacchiana (association Cap Terre). Ce scientifique a voyagé dans le monde entier et a travaillé sur de nombreuses plate-forme pétrolières.

Sa présentation vivante , très bien imagée et ses anecdotes vécues ont passionné la plupart des élèves.

De la définition du (des!) pétrole, aux technologies employées pour la recherche et même quelques notions de géopolitique.

Avec, au passage quelques messages :  » pour faire des sciences il faut absolument maîtriser l’anglais » raconte M. Bacchiana. On a beau le savoir cela ne fait pas de mal de l’entendre de la bouche d’un homme qui l’a pleinement expérimenté.

 » Ceux qui aiment l’informatique, il y a de nombreux débouchés en géologie appliquée: modélisation, calculs de sismiques ». Une idée à laquelle on ne pense pas immédiatement.

De façon plus anecdotique, un métier inconnu : chef de chantier sur une plate-forme: très bien payé (plus de 10000 euros/mois) mais des conditions de travail éprouvantes (30 jours en mer / 30 jours sur Terre, 12 à 14h de travail par jour , conditions météorologiques à affronter au quotidien.

De même le personnel  » de sécurité », sur le bateau qui tourne 24h/24 autour des plate-forme off shore. Très pénible par temps de houle ou par grand froid mais très bien payé et certes un peu ennuyeux mais pas fatigant.

Savez-vous que du pétrole est pompé sous Arcachon ? sous l’île aux oiseaux? A Parentis?

Merci à ce conférencier sympathique, dynamique de nous faire partager cela.

Allez, une petite question: savez-vous comment le personnel d’une plate-forme pétrolière s’échappe si un incendie se déclenche? Réponse dans une semaine.