PEUT-ON AVOIR LE MÊME GÉNOME QU’UN INCONNU? (Lila et Mathilde)

Deux personnes sans lien de parenté peuvent partager le même génome… sur le plan théorique. Mais faisons le calcul de la probabilité que cela se produise : la personne qui a 100 % de gènes en commun avec vous n’est probablement pas née.

En théorie, il est possible d’avoir le même génome que quelqu’un d’autre, mais la probabilité est infime. Sachant qu’on ne parle pas ici de jumeaux. En pratique, la molécule d’ADN lovée au cœur de nos cellules comporte 3 milliards de paires de bases (les nucléotides), chacune de ces paires étant formée de deux bases complémentaires deux à deux parmi les quatre existantes.

La probabilité de rencontrer deux séquences d’ADN identiques chez deux personnes différentes est donc de 1 chance sur 46 000 000 000 (1 sur 46 milliards) : un nombre si proche de zéro que notre cerveau ne peut même pas se le représenter.

Concrètement, il n’y a aucune chance

Mais ce calcul ne tient pas compte du fait que l’ADN des humains est en fait identique à 99,9 %. La différence entre deux individus réside donc dans le 0,1 % restant, soit 6 millions de bases. Ce qui donne alors une probabilité de trouver deux ADN identiques de 1 chance sur 46 000 000… soit, concrètement, aucune chance.

D’après Science & Vie QR n°23 « Nos ancêtres & nous 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*