Jeudi 23 mai : marche-hommage des collégiens de Penne

Marche-hommage des collégiens de Penne d’Agenais aux 1200 patriotes de la prison d’Eysses, déportés à Dachau en mai 1944.

Devant la prison d’Eysses.


Ce Jeudi  23 mai 2019, les élèves des classes de 3ème1 et de 3ème4 ont rendu hommage à la Résistance.

Après avoir honoré Jean Moulin à l’école primaire (éponyme) de Penne d’Agenais, les élèves se sont rendus à la prison d’Eysses (Villeneuve-sur-Lot) afin de rendre hommage le long du « mur des 12 Fusillés » aux 1200 Résistants déportés en mai 1944 à Dachau.

Le Mur des 12 fusillés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le transfert d’une majorité de prisonniers vers la gare de Penne d’Agenais s’était effectué dans les camions de la Division Das Reich (qui, quelques semaines plus tard signera les massacres de Tulle, Brive, Oradour-sur-Glane et tant d’autres), une partie des Résistants devront parcourir 12 km à pieds (l’un d’entre-eux, Angel Huerga, sera assassiné sur le parcours) jusqu’au train qui les attendait.

La marche des collégiens

 

Des élèves recueillis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est donc pour leur rendre hommage que les élèves de 3ème ont mis leurs pas dans ceux qui, 75 ans plus tôt, s’étaient dirigés vers les camps de la mort.

12 km et 2h40 plus tard, ils sont arrivés à la gare de Penne et ont pu y visiter le wagon et le pôle-mémoire, témoins de cette page tragique de la Seconde Guerre mondiale.

Visite du wagon et du pôle-mémoire.

Mille mercis aux membres des différentes associations de Résistants et particulièrement Guy Victor, Jean-Claude Laulan, Hélène Maurel et leurs amis qui ont encadré et enrichi cette journée. Autant de mercis à l’école Jean Moulin et à la mairie de Penne d’Agenais pour leur accueil et leur soutien, particulièrement Arnaud Devilliers, Arnaud Wallois, Barbara Kokine et Mickaël Garrigues.
Ces remerciements s’adressent également aux différentes institutions (Mme le Directrice et le personnel de la Prison d’Eysses, la Sous-préfecture, la Mairie de Villeneuve-sur-Lot, la Gendarmerie nationale) qui ont permis à cette journée de se dérouler dans les meilleures conditions.
A Armelle, 
Frédérique, Guillaume et leurs baskets..

Enfin, merci et bravo aux enfants grâce à qui, cette nuit, 1200 étoiles ont brillé un peu plus fort.

 

Pour en savoir plus :