Spectacle ORA/GE

Le vendredi 08 novembre 2019, dans le cadre d’une « journée de sensibilisation à l’art », les élèves de 3ème, accompagnés de leurs professeurs d’arts plastiques et d’espagnol ainsi que de la documentaliste, se sont rendus sur Pau pour visiter une exposition et assister à une représentation théâtrale.

Le matin, la médiathèque  n’étant pas encore ouverte à leur arrivée, ils ont fait une halte aux nouvelles Halles de Pau, inaugurées officiellement, le vendredi 26 octobre 2018.

Puis ils se sont rendus à la médiathèque André Labarrère où ils ont pu visiter l’exposition des originaux de Benjamin Lacombe issus de ses albums Alice aux pays des merveilles et De l’autre côté du miroir. Les élèves ont déambulé librement dans l’exposition avec pour consigne de remplir un questionnaire individuel qui leur avait été préalablement distribué.

Vers midi, ils se sont rendus à l’Espace Dantza où, après la pause déjeuner, ils ont pu assister à la nouvelle création de la compagnie de théâtre Groupe 18, ORA/GE, spectacle mis en scène et joué par Christine Serres :

« Dans la période paisible d’avant le massacre, sur la façade de la station de tramway du village, on pouvait lire : ORADOUR SUR GLANE. Après le 10 Juin 1944, seules cinq lettres sont demeurées intactes sur le mur : O.R.A.G.E.

Comment évoquer au théâtre cette horreur absolue ? Comment parler de la barbarie ? Comment parler des victimes afin qu’elles ne demeurent pas dans la mémoire collective un simple bilan chiffré ?

Christine Serres a choisi de faire revivre la voix de Denise Bardet, jeune institutrice à Oradour. À la barbarie, elle oppose l’intelligence, l’insolence et les espoirs d’une toute jeune femme.

Le fracas du monde sera évoqué, en filigrane, grâce à la création musicale et sonore de Franck Artigas, réalisée à partir d’enregistrements de discours politiques de l’époque, de sons du quotidien, de voix d’enfants…

La projection de Dominique Piollet interrogera, elle, la notion de mémoire et de mémorial. La musique, la vidéo et la voix de la comédienne seront intimement liées comme pour un oratorio. » (Christine Serres)

Une fois le spectacle terminé, les élèves ont bénéficié d’un bord plateau qui leur a permis d’échanger leurs ressentis et interrogations avec la comédienne et metteur en scène, le créateur lumière, le créateur vidéo et le créateur musiques et sons.

Cet échange s’est prolongé, le mardi 19 novembre de 13h à 15h, au collège, par une intervention auprès de la classe de 3ème de Christine Serres qui a répondu aux questions des élèves et est revenue avec eux sur la genèse et les différentes étapes de la création de son spectacle. Elle a ensuite fait travailler les élèves sur la lecture oralisée à partir d’un corpus de poèmes liés au spectacle (corpus constitué par le professeur de français).