Le mot de la principale: « Symphony of construction. »

Symphony of « Construction »

Et nous continuons, jour après jour, à avancer dans notre chantier, parfois tranquillement, souvent dans l’énervement, dans la chaleur étouffante, dans la poussière, les flaques d’eau… mais nous continuons. Il est vrai que lorsque nous avons entendu : il faut déménager l’administration, la salle de technologie, la cuisine de la SEGPA, le CDI, le Foyer, la salle de musique, d’arts plastiques et…vous voulez combien de cartons ? Nous avons commencé à nous interroger, oh, fort peu de temps car il fallait faire vite et nous avons intégré les préfabriqués à la rentrée 2017.

Quand on nous demandé de tout remettre en carton une seconde fois pour intégrer le bâtiment administration flambant neuf, nous ne nous sommes plus posés de question, la routine aidant, nous avons estimé beaucoup plus rapidement le nombre de cartons.

Ensuite, ce sont toutes les classes du collège qui se sont installées dans les préfabriqués pendant les vacances en avril 2018, et nous sommes devenus imbattables sur la question de l’encartonnage. A la rentrée des vacances de printemps, les élèves, petit plan personnel en main, ont sillonné le parc de préfabriqués et ont tous trouvé leurs salles en un temps record : nous n’en avons égaré aucun ! Et tout a continué à fonctionner avec les difficultés multiples liées au provisoire : électricité capricieuse, connexion hasardeuse, mais incroyablement nous avons fonctionné. Et puis on nous a dit un beau jour du mois de mai : allez maintenant c’est le self et les cuisines qui déménagent en un week-end, nous avons serré les dents mais le lundi les 610 demi-pensionnaires ont déjeuné tranquillement.

Et nous voilà à présent devant un nouveau challenge : les salles du bâtiment pédagogiques vont être livrées. Nous maîtrisons brillamment la question cruciale du nombre de cartons et nous allons affronter le défi : nous réinstaller dans le nouveau bâtiment pédagogique en…un week-end…. Il faut savoir que le nouveau bâtiment comporte 31 salles, parfois complexes comme les salles de technologie avec ses postes informatiques, le CDI, grand dévoreur de cartons et autres soucis. Nous vivons tous dans une sorte de course à handicap et notre engagement tient au fait qu’à l’arrivée nous serons tous gagnants. Nous aurons beaucoup appris sur l’emballage et l’aménagement des locaux, et nous aurons enfin notre beau et nouveau collège. Mais si on veut bien imaginer qu’au-delà des déménagements, aménagements, choix des sols, réunions hebdomadaires de chantier, choix du mobilier…. nous devons aussi et avant toute chose faire l’emploi du temps, dispenser les cours, encadrer les élèves et effectuer tout le travail quotidien pédagogique, éducatif et administratif d’un établissement de 776 élèves et bien nous pouvons faire nôtre cette phrase de Churchill : Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Puis un jour quelqu’un est arrivé qui ne le savait pas, et il l’a fait.

Dans le même temps, le collège a continué à se doter de matériel informatique performant, a mis en place l’évaluation par compétence, a généralisé la communication numérique interne et externe, a participé à des concours, a gagné des concours, a inventé un FABlab, a intensifié sa liaison primaire/collège et se lance à présent dans la robotique et le développement durable.

L’équipe du collège, qu’il s’agisse des personnels ou des élèves par sa patience, son engagement a décidé que c’était possible et ça l’est devenu, mais sincèrement : vivement que ce soit terminé !

P. Herrou

Principale