Devoirs au collège (pour les 6° et 5°)

Le projet du collège Ausone : le travail personnel effectué au collège.

Durant l’année scolaire 2016/2017, l’équipe du collège a travaillé à partir du constat suivant : les enfants du collège sont particulièrement inégalitaires sur le plan des devoirs à la maison :

  • Certains rentrent à la maison dès qu’ils le peuvent et ont donc beaucoup de temps pour leur travail scolaire tout en se réservant du temps pour eux. Tandis que d’autres sont captifs au collège jusqu’à 17h, dans des permanences bondées et lorsque le car les dépose près de chez eux, ils sont fatigués et devraient se mettre au travail tout de suite, ce qui n’est souvent pas le cas : donc l’écart se creuse d’année en année. En conseil de classe, ces considérations ne peuvent pas être prises en compte, seul le résultat de la période est analysé.

  • Les enfants sont également très inégalement soutenus face à leurs devoirs à la maison : certains bénéficient d’une aide parentale, voire de cours particuliers, d’autres plus nombreux se débrouillent seuls, soit parce que les parents travaillent et ne sont pas là pour les aider, soit les parents sont là mais ne se sentent pas armés pour les aider.

  • Donc, nous avons décidé l’an dernier de ne plus accepter cet état de fait et nous avons travailler sur des solutions.

  • Tout d’abord, un groupe de travail du conseil école/collège a élaboré un questionnaire en direction des enseignants et des familles sur les devoirs à la maison

  • Questionnaire :

Les enseignants : 30% des 120 visiteurs ont répondu, sur ces 30% : 65% Professeurs des écoles, 36% Professeurs de collège, majoritairement français, maths LV, Hist. Il en ressort que le travail à la maison est typiquement le sujet très subjectif qui va de soi pour chacun, mais qui n’est pas réfléchi collectivement. Certains le jugent indispensable, d’autres inutile.

Les parents : 60.8% des 268 visiteurs ont répondu, tous les niveaux de classe sont représentés. Classés par ordre d’importance, les devoirs à la maison sont en premier lieu un rituel, ensuite un moment de partage avec mon enfant, ensuite un moment difficile, une source de stress et de conflit, enfin une activité comme une autre. Sur les réponses libres apparaissent les inégalités suivant les professeurs et le moment de l’année, la difficulté des fins de trimestre, déficit d’aide pour expliquer aux parents ce qu’il y a à faire, la fatigue de l’enfant après le transport, mais aussi les devoirs à la maison sont un moyen de suivre la scolarité de l’enfant, c’est nécessaire pour savoir si l’enfant fait une bonne scolarité, regret qu’il n’existe pas d’aide aux devoirs au collège après les cours, demande générale de voir consigner les devoirs à faire sur Pronote.

En résumé, le questionnaire sur les devoirs à la maison a mobilisé les familles qui ont souhaité s’exprimer sur ce sujet.

Comme il n’est pas question à Ausone d’ajouter encore des heures d’aide aux devoirs après les cours puisque la journée est bien assez longue et que seuls pourraient participer ceux qui habitent près du collège, nous avons cherché une autre solution.

Projet : expérimenter sur les niveaux 6ème et 5ème des heures obligatoires de travail personnel encadrées par une équipe pédagogique constituée de professeurs et d’assistants pédagogiques.

Les séances :

Chaque enseignant reçoit une classe et a pris connaissance sur Pronote du travail à faire.

  • Voir si tous les élèves ont noté le travail à faire.

  • Voir s’ils ont bien compris.

  • Voir ce qu’ils ont compris.

  • Pourquoi ils n’ont pas tout noté,

  • Pourquoi ils n’ont rien noté.

  • Leur apprendre à prioriser leurs travaux.

  • Leur apprendre à prendre de l’avance.

  • Les aider dans leurs démarches et leurs méthodes d’apprentissage.

  • Pour les élèves les plus lents ou qui marquent une difficulté avérée, de petits groupes sont constitués. Ce qui implique plus d’intervenants que de classe.

  • Les élèves les plus rapides peuvent réexpliquer ce que le camarade n’a pas compris vérifiant ainsi qu’ils sont capables de verbaliser ce qu’il pense savoir, donc d’éclaircir leurs propres idées.

  • L’objectif secondaire étant de familiariser les élèves aux travaux en groupe, à la communication et à l’entraide.

  • Ils n’auront pas leurs affaires, forcément : ça aussi ça s’apprend : prévoir systématiquement que le lundi, le mardi et le jeudi, on fait ses devoirs, donc on amène ses affaires.

  • Pour que ce projet fonctionne, des heures d’enseignement sont mobilisées, des séries de manuels ont été mises à disposition dans les salles et une enseignante est chargée de la coordination. C’est donc une entreprise ambitieuse, coûteuse en heures et en budget. Le projet a été validé par le Conseil d’administration de juillet 2017.

Un premier bilan d’étape sera réalisé la dernière semaine de décembre.

Il s’agit d’un projet complètement indépendant de la directive ministérielle « Devoirs faits », qui est également mis en place à Ausone, mais dans un cadre général expliqué sur une autre page et exclusivement pour les élèves de 4ème 3eme. Cependant, nous ne souhaitons pas allonger les journées des élèves, quel que soit leur niveau, donc toutes les séances sont prévues à l’intérieur de la journée de cours (14h à 15h)

P. Herrou

Principale