Archives du mot-clé Classe de 4e

PROJET THÉÂTRE DES 4R AVEC MME LEDOUX

  La classe de 4e rouge du collège Anne Frank, est en train de réaliser un projet avec leur professeur de français, Mme Ledoux.

  Ce projet consiste consiste à écrire des textes qu’ils mettront ensuite en scène. Pour l’écriture des textes les élèves ont eu la chance de rencontrer Eric Pessan un dramaturge et auteur de littérature jeunesse. Ils ont aussi fait la rencontre de Fabien Bassot un metteur en scène.

  Les élèves de cette classe sont allés voir le spectacle « Pebbleboy» le 10 décembre 2021. C’est lors de la même journée qu’ils ont rencontré Eric Pessan pour la première fois.

Mattéo et Enzo interviewent Madame Ledoux pour le club média

Nous avons interviewé Madame Ledoux à ce sujet :

Mattéo, pour le club média

Rencontre avec un écrivain

Le 20 janvier notre classe (4eV) a rencontré au collège l’écrivain Éric Pessan, qui est venu de Nantes où il habite. Pour préparer cette rencontre, nous avons lu et commenté plusieurs de ses livres comme Dans la forêt de Hokkaïdo et Tenir debout dans la nuit.

Eric Pessan, à gauche, sur scène après la représentation de « Peppleboy »

Nous sommes aussi allés voir en décembre, comme toutes les autres classes de 4e du collège, une pièce de théâtre qu’il a écrite et qui était mise en scène par la compagnie Lazzi Zanni : Peppleboy (le garçon dur comme la pierre). Le jour J, sept élèves étaient malheureusement absents, mais les présents ont pu lui poser les questions que nous avions préparées.

Éric Pessan est un homme de 52 ans, grand, aux cheveux blanc-gris avec un début de calvitie. Il a des sourcils épais, des yeux marron et porte des lunettes. Il a une voix plutôt grave.

Nous avons remarqué qu’il bouge beaucoup, il a du mal à se poser : il marche pour réfléchir à ce qu’il va dire et il parle avec les mains. Il aimait bien nous expliquer avec des gestes ou des dessins (car il dessine à ses temps perdus).

Il se tenait droit et parlait de façon calme avec un rythme posé. Il était gentil, à l’écoute. Ouvert et très à l’aise, il répondait facilement à nos questions. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il avait parfois un langage assez familier. Il parlait de façon humoristique aussi des fois.

Quand nous lui posions une question, il répondait de manière claire et détaillée, il expliquait bien et pour se faire comprendre, il cherchait des exemples. Il faisait souvent le lien avec une question précédente en revenant vers l’élève qui l’avait posée. Cette rencontre était intéressante et constructive, très inspirante.

Nous n’allons pas vous rapporter tout ce qu’Éric Pessan nous a dit pendant les deux heures qu’a duré son intervention ; nous avons sélectionné trois choses qui ont marqué la classe.

Tout d’abord, il nous a expliqué comment il travaille, le déroulement de ses journées. Il n’écrit pas plus de quatre heures par jour, après il a de multiples activités : il dessine, il se promène, il regarde et écoute les gens, il lit… En effet c’est ainsi qu’il trouve ses idées : il s’inspire de faits réels, de ce qui l’entoure. D’autre part, il voyage souvent à l’endroit où son livre va se passer pour être le plus précis possible.

Lorsque nous lui avons demandé combien gagne un écrivain, il nous a répondu sans tabou en dessinant au tableau un schéma très clair représentant le circuit de la publication d’un livre. Il nous a expliqué qu’il touchait peu d’argent : moins d’un euro sur un livre vendu dix euros.

Enfin nous avons été surpris et un peu choqués que ses parents ne l’aient pas soutenu quand il leur a annoncé qu’il voulait devenir écrivain. Ils n’étaient pas d’accord avec lui car ils disaient qu’il ne pourrait pas vivre de cela, mais Éric Pessan l’a fait quand même et c’est vrai que cela a été compliqué (il a envoyé pour la première fois un manuscrit à des éditeurs à dix-huit ans mais il avait trente ans quand son premier livre a été publié), cependant il a persévéré (et à ce jour il a publié cinquante livres).

En conclusion, nous avons beaucoup apprécié cette rencontre car nous avons appris plein de choses et on voit qu’Éric Pessan aime son métier et le partager avec des jeunes.

Les élèves de 4eV et Mme Warlow

Exposition « Tous Migrants »

Depuis le 3 janvier et jusqu’au 21 janvier 2022, l’exposition «Tous migrants» est présentée au CDI. Les classes de 4e du collège sont allées voir l’exposition durant les cours d’histoire et d’EMC. Ils ont répondu à un questionnaire sur le thème de l’exil.

Cette exposition nous permet de réfléchir sur le monde, les conditions de vie des migrants et les raisons, toujours terribles, qui les poussent à quitter leur pays d’origine.

Mattéo, pour le club média

Des réseaux raisonnables ? La réponse en chanson avec les 4R

Les 4ème rouge ont participé cette année à un projet de théâtre et de chanson sur l’addiction aux écrans et son impact.  Madame Favreau, professeur de lettres et Madame Basbayon, infirmière du collège, ont mené ce projet de santé et de prévention pour sensibiliser les élèves au contenu de certains sites et au temps qu’ils passent sur les écrans.

Les élèves ont ainsi réfléchi aux répercussions des écrans dans leur vie puis, avec l’aide du musicien  auteur, compositeur et interprète, Kevin Castagna, la classe a écrit et composé cinq chansons originales sur le sujet. Nous vous proposons de les découvrir ci-dessous.

 

Yellow 24, dernière émission de l’année

Une deuxième émission de Yellow 24, la radio des 4J a été enregistrée en direct le jeudi 17 juin à 11h30. Entièrement réalisée et animée par la classe de 4J, elle traitait de sujets variés en lien avec les actualités du moment.

Vous pouvez la réécouter ci-dessous :

Alerte exposition

De temps en temps, nous avons des expositions au CDI ce qui est le cas aujourd’hui. Celle que vous pouvez voir en ce moment parle du harcèlement (bullying en anglais) à l’école. Elle a été créée par la classe des 4ème verte et leur professeur, Mme Hyvernat. Ce sont eux qui ont fait les dessins et les textes qui sont en anglais.

Schaina, pour le club média

Photos Schaïna