Les métiers du quartier

Les élèves du dispositif ULIS ont poursuivi leur grande enquête sur les métiers.

Après les métiers du collège (voir notre article publié en décembre), ils sont allés à la rencontre de professionnels qui travaillent dans le quartier du collège : une coiffeuse, un gérant d’hôtel, une fleuriste et épicier. Tous ont très gentiment répondu à leurs questions.

 

 

 

 

 

 

 

Des ateliers au collège !!!

Le 12 avril, un grand évènement est attendu par presque tous les élève du collège : Les Ateliers Bien-être.

Leur but ??? Rendre la vie au collège un peu plus agréable qu’elle ne l’est déjà. En effet, plusieurs activités seront proposées, 20 au total !!! De l’atelier origami au Quidditch en passant par la chimie créative, il y en a pour tous les goûts !!! Certaine activités, qui resteront sous forme de clubs dans le temps sont mis en italique. Voici la liste de toutes les activités :

  • ORIGAMI et YOGA
  • DESSIN : un concours sera ensuite organisé pour désigné le dessin qui fera la couverture du carnet de liaison 2022/2023
  • GRAFFITI 1 : pour réaliser des fresques qui décoreront les portes des salles de classe spécialisées
  • GRAFFITI 2 : pour s’initier à l’art du graf
  • LOGO : pour concevoir le futur logo du collège
  • MUSIQUE : pour concevoir la future sonnerie du collège
  • THÉÂTRE
  • EXPRESSION CORPORELLE
  • CHIMIE CRÉATIVE
  • JEUX MATHÉMATIQUES
  • BOTANIQUE
  • COUTURE
  • WEBRADIO
  • QUIDDITCH
  • PROMENADE VOIE VERTE
  • KAYAK
  • VÉLO
  • PHOTOGRAPHIE
  • CUISINE
  • CRÉATION IMPRIMANTE 3D

Toutes ces activités seront encadrées par des professeurs et des intervenants extérieurs. Elles auront lieu dans différents endroits du collège. Par exemple, les JEUX MATHÉMATIQUES seront dans la cour de récréation ou encore le DESSIN au CDI.

De plus, certaines activités seront en dehors du collège, telle que la PHOTOGRAPHIE, le VELO, la WEBRADIO, ou encore la PROMENADE VOIE-VERTE.

Pour les élèves voulant savoir dans quel club ils sont, un peu de patience, la liste des groupes sera prochainement publiée sur pronote !!!

Vivement Mardi !!! 😸😸😸

Adrien

Salon du livre de Champcevinel : l’interview de Madame Ledoux

Interview de Madame Ledoux par Enzo pour le club média.

Mme Ledoux a rendu visite au club média au CDI et nous l’avons interviewé au sujet du projet Champcevinel. Elle mène ce projet avec les classes de 6R et de 6B.

Cette année, le salon Livre en fête de Champcevinel aura lieu du 25 au 26 juin 2022 et si vous voulez savoir quel auteur rencontreront les élèves de 6R et 6B, écoutez l’interview de Madame Ledoux !

Enzo, pour le club média

Retour sur les JO et la semaine olympique au collège

La semaine olympique et paralympique organisée au collège (voir notre précédent article), a eu lieu en parallèle des vrais JO. Retour sur ces jeux. Avec 14 médailles (5 d’or,7 d’argent et 2 de bronze), les Français et Françaises se placent à la 10eme place du tableau des médailles sur 29 pays. La France a un peu moins assurée qu’en 2018 lorsqu’elle avait ramené 15 médailles. En attendant les 3 pays avec le plus de médailles sont la Chine avec 15 médailles (9 d’or, 4 de bronze et 2 d’argent), l’Allemagne avec 27 médailles (12 d’or,10 d’argent et 5 de bronze) et enfin la Norvège avec 37 médailles (16 d’or, 8 d’argent et 13 de bronze) .

Au collège, pas de médailles mais des ateliers de découverte de certains sports olympiques et paralympiques représentés aux JO. Durant cette semaine olympique du 8 au 13 mars Lucas a en effet organisé plusieurs ateliers sportifs : du tir sportif, du cécifoot et du skate board.
Début des festivités, le lundi 8 mars avec la découverte du tir sportif. Des intervenants nous ont expliqué comment utiliser une carabine laser. Ensuite, la quinzaine d’élèves inscrits à l’atelier a pu s’en servir.

Le mardi 9 mars, deuxième journée sportive au collège avec la découverte du cécifoot. C’est du foot pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Concrètement, un ballon à grelot est placé sur le terrain et les élèves qui ont les yeux bandés doivent faire fonctionner leurs oreilles pour réussir à tirer dans le ballon et tenter de marquer des buts.

Le jeudi et vendredi, a eu lieu l’atelier skate board. Quinze participants ont pu tester la glisse au gymnase grâce à l’intervention de la All board Family qui avait amené deux rampes. Les élèves ont tellement apprécié que l’année prochaine, il n’est pas impossible de voir traîner quelques planches dans le collège.

Eliote, pour le club média

L’informatique au CDI 😼😼😼

Si vous allez au CDI, vous avez sans doute déjà remarqué des élèves sur des ordinateurs. Et non, ils n’était pas en train de hacker le site de la NASA, ni de regarder des vidéos de chatons mignons !!! Ils étaient en fait en train d’utiliser les logiciels mis à disposition par le CDI. Entre Sweet Home 3d, pour qui veut se prendre pour un décorateur d’intérieur et Google Earth pour faire l’explorateur en herbe, la liste et longue !!! Voici les quelques logiciels disponibles au CDI pour le plaisir :

  • Sweet Home 3D, parfait pour se prendre pour un décorateur d’intérieur
  • Google Earth, pour explorer des recoins perdu de la planète, et surtout pour voir sa maison
  • Jeux Géographique, pour tout connaitre sur la Géographie et entrer dans les scores
  • GéoGebra, pour dessiner de magnifiques rosaces, et surtout des carrés ratés 🤣🤣

Il existe aussi des logiciels que l’on ne peut utiliser qu’avec l’accord de la documentaliste :

  • Scratch, pour des jeux incroyables et innovants, ou un requin qui dit bonjour…
  • SketchUp, à ne pas confondre avec le Ketchup, vous permet la même chose que SweetHome 3D, mais en plus dur.

Vous pouvez bien entendu télécharger tous ces logiciels chez vous. Il vous suffit de cliquer sur le nom des applications que vous souhaitez télécharger ci-contre :  SweetHome 3D, Google Earth, GéoGebra, Scratch

 Adrien, pour le club média

PROJET THÉÂTRE DES 4R AVEC MME LEDOUX

  La classe de 4e rouge du collège Anne Frank, est en train de réaliser un projet avec leur professeur de français, Mme Ledoux.

  Ce projet consiste consiste à écrire des textes qu’ils mettront ensuite en scène. Pour l’écriture des textes les élèves ont eu la chance de rencontrer Eric Pessan un dramaturge et auteur de littérature jeunesse. Ils ont aussi fait la rencontre de Fabien Bassot un metteur en scène.

  Les élèves de cette classe sont allés voir le spectacle « Pebbleboy» le 10 décembre 2021. C’est lors de la même journée qu’ils ont rencontré Eric Pessan pour la première fois.

Mattéo et Enzo interviewent Madame Ledoux pour le club média

Nous avons interviewé Madame Ledoux à ce sujet :

Mattéo, pour le club média

La semaine des Mathématiques !

La semaine des mathématiques concerne  les élèves ainsi que les professeurs. Elle est mise en place pour faire découvrir aux élèves une autre vision des mathématiques.

Une exposition sur l’histoire des nombres sera présentée du 07 au 18 mars au CDI.

L’exposition « L’univers des nombres », Germea

En complément, des énigmes seront exposées du 07 au 11 mars au BVS et dans la salle de mathématique n°21. Les énigmes sont des jeux proposés aux élèves qui peuvent y  répondre en mettant leurs réponses dans une boîte au lettres au cdi.  Les élèves qui participeront gagneront des récompenses.

Héloïse et Amélie

Semaine olympique et paralympique au collège

Eliote et Joana ont interrogé Lucas qui organise l’événement au collège, du 7 au 12 mars.

Plusieurs ateliers de découverte de sports olympiques seront proposés aux élèves.

Pour en savoir plus, écoutez l’interview.

Eliote pour le club média

Rencontre avec un écrivain

Le 20 janvier notre classe (4eV) a rencontré au collège l’écrivain Éric Pessan, qui est venu de Nantes où il habite. Pour préparer cette rencontre, nous avons lu et commenté plusieurs de ses livres comme Dans la forêt de Hokkaïdo et Tenir debout dans la nuit.

Eric Pessan, à gauche, sur scène après la représentation de « Peppleboy »

Nous sommes aussi allés voir en décembre, comme toutes les autres classes de 4e du collège, une pièce de théâtre qu’il a écrite et qui était mise en scène par la compagnie Lazzi Zanni : Peppleboy (le garçon dur comme la pierre). Le jour J, sept élèves étaient malheureusement absents, mais les présents ont pu lui poser les questions que nous avions préparées.

Éric Pessan est un homme de 52 ans, grand, aux cheveux blanc-gris avec un début de calvitie. Il a des sourcils épais, des yeux marron et porte des lunettes. Il a une voix plutôt grave.

Nous avons remarqué qu’il bouge beaucoup, il a du mal à se poser : il marche pour réfléchir à ce qu’il va dire et il parle avec les mains. Il aimait bien nous expliquer avec des gestes ou des dessins (car il dessine à ses temps perdus).

Il se tenait droit et parlait de façon calme avec un rythme posé. Il était gentil, à l’écoute. Ouvert et très à l’aise, il répondait facilement à nos questions. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il avait parfois un langage assez familier. Il parlait de façon humoristique aussi des fois.

Quand nous lui posions une question, il répondait de manière claire et détaillée, il expliquait bien et pour se faire comprendre, il cherchait des exemples. Il faisait souvent le lien avec une question précédente en revenant vers l’élève qui l’avait posée. Cette rencontre était intéressante et constructive, très inspirante.

Nous n’allons pas vous rapporter tout ce qu’Éric Pessan nous a dit pendant les deux heures qu’a duré son intervention ; nous avons sélectionné trois choses qui ont marqué la classe.

Tout d’abord, il nous a expliqué comment il travaille, le déroulement de ses journées. Il n’écrit pas plus de quatre heures par jour, après il a de multiples activités : il dessine, il se promène, il regarde et écoute les gens, il lit… En effet c’est ainsi qu’il trouve ses idées : il s’inspire de faits réels, de ce qui l’entoure. D’autre part, il voyage souvent à l’endroit où son livre va se passer pour être le plus précis possible.

Lorsque nous lui avons demandé combien gagne un écrivain, il nous a répondu sans tabou en dessinant au tableau un schéma très clair représentant le circuit de la publication d’un livre. Il nous a expliqué qu’il touchait peu d’argent : moins d’un euro sur un livre vendu dix euros.

Enfin nous avons été surpris et un peu choqués que ses parents ne l’aient pas soutenu quand il leur a annoncé qu’il voulait devenir écrivain. Ils n’étaient pas d’accord avec lui car ils disaient qu’il ne pourrait pas vivre de cela, mais Éric Pessan l’a fait quand même et c’est vrai que cela a été compliqué (il a envoyé pour la première fois un manuscrit à des éditeurs à dix-huit ans mais il avait trente ans quand son premier livre a été publié), cependant il a persévéré (et à ce jour il a publié cinquante livres).

En conclusion, nous avons beaucoup apprécié cette rencontre car nous avons appris plein de choses et on voit qu’Éric Pessan aime son métier et le partager avec des jeunes.

Les élèves de 4eV et Mme Warlow