CNRD et devoir de mémoire

Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l’objet d’un véritable travail interdisciplinaire. Ce travail s’appuie souvent sur des rencontres (anciens résistants et déportés, survivants de la Shoah…), des partenariats (associations mémorielles, ONACVG, archives départementales….) et des visites de lieux de mémoire.

Les élèves peuvent s’engager dans ce concours de façon individuelle ou collective. Leur travail est évalué et valorisé à l’échelon académique puis national.

Cette année, le thème était :

« 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister »

Deux classes de 3° et des élèves de la 2nde MELEC ont participé à ce concours.

Nous attendons avec impatience les résultats académiques !


Agée de 92 ans, rescapée des camps d’Auschwitz-Birkenau durant la Seconde guerre mondiale, Esther Senot a témoigné, en visioconférence, auprès des classes de 3°. Une parole forte, en réponse à la promesse faite à sa soeur avant sa mort, de survivre et raconter leur histoire afin de ne pas être les oubliées de l’Histoire. Un témoignage émouvant et un récit qui fait écho à nos élèves puisque, durant sa fuite pour rejoindre la zone libre, elle a traversé Mont de Marsan, Grenade sur l’Adour et la forêt landaise.