Compte-rendu de l’atelier « Le monument aux morts au coeur de la pédagogie »

Le 26 mars 2019, dans le cadre des Assises du centenaire à Bordeaux, Franck David a animé l’atelier qui traitait des monuments aux morts. Il était accompagné de Marie Révillon, de Martine Aubry ainsi que d’un professeur d’Histoire des Pyrénées.

Franck David a commencé par un historique rapide des monuments aux morts en expliquant que ceux ci n’étaient pas propres à la France. Ces ouvrages ont trois fonctions principales: honorer les victimes y compris celles dont on n’a pas retrouvé le corps, donner un sens à leur sacrifice ainsi que soulager le deuil national. L’animateur a également évoqué plusieurs projets scolaires menés autour de ce thème tels que la création d’un monument aux morts par un lycée professionnel.

La parole a ensuite été passée à chaque intervenant pour qu’ils présentent un projet différent. Marie Révillon a présenté le projet « les enfants pour la paix » organisé par Milan presse à l’intention des élèves de CM2. Il s’agit d’une enquête autour du monument aux morts de leur choix menée à partir d’un dépliant publié dans le magazine. Les enfants devaient également réaliser un dessin représentant la paix selon eux.

L’ensemble de leur production devront être présentées sous forme d’un Web Journal. Un enseignant des basses Pyrénées a ensuite pris la parole afin d’expliquer son projet interdisciplinaire pluriannuel mêlant l’histoire, le français et les arts. La production finale a été la construction d’un monument aux morts moderne par des collégiens.

Enfin, Martine Aubry a exposé les dépôts présents sur le site collaboratif monumentsauxmorts.univ-lille.fr. Ce site répertorie des monuments aux morts du monde entier. L’intervenante a également précisé que chacun pouvais y apporter sa contribution sous forme de textes ainsi que de photos.

Cloé

clemi

Délégation académique à l'éducation aux médias d'information (Rectorat de Bordeaux)