Mar 28

Rencontre avec la presse

 

Les 2 Pro A ont rencontré Fabien Pont, journaliste à « SUD-OUEST »

Cette entrevue s’est déroulée en 2 parties, tout d’abord il nous a expliqué le fonctionnement de l’entreprise et les détails de son parcours. Ensuite nous lui avons posé des questions.

Mr Pont nous a décrit son métier de journaliste et de son rôle de médiateur actuel. Les journaux sont imprimés de 23 h 15 jusqu’à 6 h du matin. Sud-Ouest est le deuxième journal le plus lu en France derrière « Ouest-France ».La cathédrale sert à stocker les rouleaux de papier pour les journaux. Il nous a expliqué que le journal papier est de moins en moins lu et que dans quelques années il risquait de disparaître. Il nous a aussi appris que pour écrire un bon article il fallait mener sa propre enquête.

On a appris qu’être journaliste n’est pas facile du tout. Il faut des années et des années de pratique. Être journaliste dans la vie de tous les jours peut-être vraiment difficile.

Nous avons parlé  par exemple du cas des gilets jaunes et de la difficulté à les interviewer car ils n’ont pas tous des représentants.Pour pouvoir faire des reportages à l’étranger, l’équipe de journalistes est envoyée sur le terrain pour réaliser un reportage. Dans certains pays, les journalistes sont en danger car ils sont la cible des extrémistes.

Nous lui avons posé de nombreuses questions sur sa carrière et il nous a raconté des anecdotes qu’il a vécues dont une qui m’a plu, il s’agissait d’une aventure à Bordeaux avec des policiers. L’histoire concerne les rodéos de routes. Personne n’en a parlé jusqu’au jour où une voiture de police fonce sur la foule. Il a donc du enquêter sur cette évènement.

De cet entretien nous avons aussi retenu son enquête pour le crash d’un avion ainsi qu’une histoire : celle d’un grand écrivain du sud-ouest présumé mort , alors que c’était un mal entendu. C’était une personne portant le même nom que lui !!!

Etre journaliste est un métier à la fois génial avec beaucoup d’aventures, même si le danger reste présent ; on part, on s’éloigne de la famille, des proches, on peut partir même de la France et certain(e)s journalistes sont pris en otage, voire même ne plus revenir du tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


*