Une sortie théâtre pour les classes de troisième

Toutes les classes de troisièmes du collège Arthur Rimbaud sont allées, le mardi 1 Octobre au théâtre de la Fabrique à Saint-Astier .

Elles sont allées voir une représentation d’une pièce de théâtre Caillasses de Laurent Gaudé.

Histoire de la pièce

Cette pièce raconte l’histoire d’un vieil homme nommé Farouk qui vit avec sa fille Adila . Farouk sait que sa sœur qu’il n’a pas vue depuis trente ans va revenir car il a des visions. Adila ne croit pas à son retour. En effet, Meriem revient mais des soldats empêchent les retrouvailles. Ils sont très violents avec Farouk qu’ils humilient. Après cet affront, Farouk va envoyer sa fille rejoindre Meriem. Arrivée dans une ville « propre » où règne la paix, Adila va commettre l’irréparable. Elle sera maudite par son père …

Le spectacle

Cette représentation réalisée par des adolescents de 15 a 21 ans a été mise en scène par Mme Maestro. Ces adolescents ont présenté un spectacle vivant et émouvant. Les acteurs se sont répartis les rôles de façon organisée, par exemple l’enfant des gravats est interprété par deux acteurs, Adila et Farouk également.

Dans cette pièce théâtrale, aucun décor n’était présent. Les jeux de lumière afin de compensent le manque de décor par exemple la lumière rouge représente la colère intérieure d’Adila.

Seul, un grand voile est utilisé pour représenter le pays des morts. Adila joue dessous comme si elle était un fantôme. Il représente aussi le voile de la « mariée déchirée » lorsqu’elle épouse l’enfant des gravats.

Le choix du voile est original et donne une force symbolique à la pièce.

A plusieurs reprises, les acteurs réalisent des chorégraphies, ils réussissent un porté émouvant pour représenter la mort d’Adila.

Adila est vêtue d’un haut noir avec épaules dénudées afin de représenter la féminité. Farouk lui, est habillé d’un pantalon blanc, torse nu lors de la scène d’humiliation.

Quant aux habitants de la ville, ils jouent de façon synchronisée. Les acteurs jouent avec de vraies émotions, ce qui emportent le spectateur, rend la pièce plus vivante et maintient l’attention.

Farouk : un vieil homme attachant

Farouk est l’un des personnages principaux de cette pièce. Il est le père d’Adila et le frère de Meriem. Ce personnage sera principalement présent lors du premier et deuxième acte pour vivre les retrouvailles avec sa sœur.

Farouk est un homme très sage et pur qui sait pourquoi son village est dans la misère. Il veut le meilleur pour sa fille jusqu’à sacrifier sa place pour qu’un passeur puisse l’emmener loin de la ville chez sa sœur . Il répétera tout au long de la pièce la phrase « Le combat doit être politique ».

L’enfant des gravats : un personnage marquant

L’enfant des gravats est un personnage qui est né avec une étincelle de pierre ce qui le rend violent. Il n’arrive pas à faire des phrases mais ne prononce que des mots sur un ton violent. Il n’aime pas les gens de la ville sauf Adila. L’amour le rend plus calme à la fin de la pièce.

Ce personnage est remarquablement interprété par deux comédiens, Eliot et Justin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*